Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Contre-enquete sur la mort d’Emma Bovary

Couverture du livre Contre-enquete sur la mort d'Emma Bovary

Auteur : Philippe Doumenc

Date de saisie : 04/05/2007

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Domaine francais

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-7427-6820-2

GENCOD : 9782742768202

Sorti le : 04/05/2007

  • Le choix des libraires : Choix de Caroline Paumier de la librairie FONTAINE Victor Hugo a PARIS, France (visiter son site) – 14/07/2012

L’auteur invente une suite fort convaincante au celebre roman de Flaubert avec audace et humilite. Contre ce qu’a pu en dire le createur d’Emma, Philippe Doumenc postule qu’il y a eu assassinat dans la mort de l’heroine. L’auteur du XXIe siecle depeche donc deux policiers de la Restauration pour etayer sa these. Defilent alors devant nous et les deux inspecteurs tous les personnages du roman flaubertien, tenus de justifier leur emploi du temps.
Doumenc eclaire d’un jour nouveau ces habitants d’Yonville, devenus celebres. On sent la tendresse particuliere qu’il a pour quelques-uns, l’envie qu’il a de ne pas sauver du mepris flaubertien d’autres personnages, trop replies dans le confort bourgeois et hypocrite de ce XIXe siecle si bien peint par Flaubert et ressuscite ici.
Une des grande reussites de ce roman, en effet, est d’avoir donne vie aux personnages negliges dans Madame Bovary : on decouvre, par exemple, une Madame Homais, heroine tragique et sacrificielle, ou encore le petit Justin, l’aide du pharmacien en amoureux malheureux et genereux.
Ainsi, en plus d’une enquete policiere passionnante, l’auteur sait nous faire entrer dans l’espieglerie de son jeu litteraire qui, devant la statue du commandeur Flaubert, oscille entre grief et admiration, provocation et reconnaissance. En tout cas, comme ses inspecteurs, Doumenc reussit parfaitement a s’infiltrer.

  • Le choix des libraires : Choix de Celine Fillot de la librairie LIBRAIRIE d’EPINAY-SUR-ORGE a EPINAY-SUR-ORGE, France (visiter son site) – 14/07/2012

Rebondissement dans l’affaire Bovary.
Apres une enquete approfondie il convient d’en rendre officiellement un verdict… contre toute attente.

Le suicide d’Emma Bovary tombe a l’eau, mais a qui profite le crime ?
Comment s’est deroule ce meurtre presque parfait ?

Une bonne raison de relire Mme Bovary mais surtout d’apprecier la facon dont l’auteur a eu de remettre ce classique au gout de jour.
Les divers faits apportes suite a une enquete minutieuse, nous emmenent au coeur d’un crime non elucide….
Comment n’avons nous pas, nous lecteur, pu imaginer cette enquete ?
Une cuillere de cyanure, n’a jamais tue…. peut-etre fait souffrir au pire.
A lire de toute urgence.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Elle s’appelle Emma Bovary et son histoire est celebre.
Amoureuse de l’amour, elle a vecu d’illusions, trompe son mari et ruine son menage. Dans un geste de desespoir, elle se tue en absorbant une forte dose d’arsenic – c’est du moins ce que pretendra Flaubert. Or c’est un fait reconnu que l’arsenic, en une seule prise, n’est presque jamais mortel… Voici ce qui s’est reellement passe : au chevet de la jeune femme, cieux medecins ont ete appeles. L’un, le docteur Canivet, releve des traces discretes de contusions ; l’autre, le professeur Lariviere, pourra temoigner des derniers mots chuchotes par Emma : “Assassinee, pas suicidee.” Deux policiers de Rouen sont depeches a Yonville afin d’elucider l’affaire.
Et les voila bientot nantis de plusieurs suspects possibles : un mari cocufie, un preteur sur gages, deux femmes de caractere, un cynique libertin, un pharmacien concupiscent… Dans le decor mediocre et petit-bourgeois ou Emma suffoquait d’ennui, Philippe Doumenc orchestre une contre-enquete brillante et talentueuse – un vrai et noir roman qui nous revele enfin ce que Flaubert lui-meme feignait d’ignorer.

Philippe Doumenc, ne en 1934. a publie Les Comptoirs du Sud (prix Renaudot 1989, Seuil) ; En haut a gauche du Paradis (Seuil, 1992) et Les Amants de Tonnegrande (Seuil, 2003). Il vit a Paris.