Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Daniel Stein, interprete

Couverture du livre Daniel Stein, interprete

Auteur : Ludmila Oulitskaia

Traducteur : Sophie Benech

Date de saisie : 30/10/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Gallimard, Paris, France

Prix : 26.00 €

ISBN : 978-2-07-078564-3

GENCOD : 9782070785643

Sorti le : 30/10/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Hubert Trouiller de la librairie LE MARQUE PAGE a SAINT- MARCELLIN, France (visiter son site) – 14/07/2012

A la frontiere entre roman et recit biographique, entre fiction et realite, le dernier ouvrage de L. Oulitskaia nous emmene a la rencontre de Daniel Stein, un personnage hors du commun.
Juif, il est arrete puis enrole par la Gestapo comme interprete ; il permet le sauvetage d’une partie des habitants du ghetto d’Emsk en Bielorussie.
Converti au catholicisme, il finira sa vie comme moine dans une communaute des carmes en Israel.
Comme le dit l’auteur : ce livre n’est pas un roman, c’est un collage ; je decoupe avec des ciseaux des petits morceaux de ma propre vie et de celle des autres personnes et je colle “sans colle, une histoire vivante sur les lambeaux des jours” (Pasternak), un livre puzzle, un livre gigogne, les informations arrivent de tous les cotes de differentes epoques, temoignages, souvenirs, coupures de journaux, toutes convergent vers cet homme et de tous ces elements eclates jaillit la profonde verite d’une vie et une personnalite lumineuse.
En toile de fond la destruction des juifs d’Europe et la naissance de l’etat d’Israel.
On sent bien que l’auteur a ete tres touche par le charisme de Daniel Stein pris dans la tourmente de l’histoire et proche des desherites.
Elle s’implique personnellement et observe les personnages et les evenements de facon lucide et penetrante. Elle en tire un recit dans lequel dans lequel la realite et la fiction s’enrichissent mutuellement pour former une trame d’une verite poignante.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Ils sont partis. Je suis reste la, dans un silence absolu. Une heure, deux heures. Je comprenais qu’il fallait que je trouve le moyen de sortir. Le laissez-passer allemand que l’on m’avait remis a la Gestapo avait ete dechire par l’officier lituanien. Je n’avais plus que ma carte de lyceen delivree en 1939. Ma nationalite ne figurait pas sur cette carte, juste mon nom, Dieter Stein. Un nom allemand ordinaire. J’ai arrache l’etoile jaune de ma manche. J’avais pris une decision : le Juif allait rester dans cette cave. Celui qui remonterait a la surface serait allemand. Il fallait que je me comporte comme un Allemand. Non, comme un Polonais. Mon pere etait allemand et ma mere polonaise, ce serait mieux comme ca. Et ils etaient morts…
Ce nouveau livre de la grande romanciere et nouvelliste russe Ludmila Oulitskaia est consacre a un personnage hors du commun, le pere Daniel Stein, ne en Pologne en 1922 et mort en Israel en 1995. Son destin est exceptionnel a plus d’un titre : il echappe miraculeusement a la deportation en se faisant passer pour un Allemand, puis se convertit au catholicisme, avant de s’installer en Israel dans un monastere pres d’Haifa. Dans ce livre foisonnant, Ludmila Oulitskaia ressuscite avec brio un personnage fascinant injustement oublie du grand public.

Ludmila Oulitskaia est aujourd’hui un des auteurs russes les plus lus dans le monde. Daniel Stein, interprete, son neuvieme livre traduit en francais et publie aux Editions Gallimard, a remporte un succes exceptionnel en Russie