Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

De la question sociale a la question raciale ? : representer la societe francaise

Auteur : Stephane Beaud | Veronique de Rudder | Didier Fassin | Eric Fassin | Michel Feher

Date de saisie : 05/12/2006

Genre : Sociologie, Societe

Editeur : La Decouverte, Paris, France

Collection : Cahiers libres

Prix : 20.00 / 131.19 F

ISBN : 978-2-7071-4973-2

GENCOD : 9782707149732

Sorti le : 26/10/2006

  • Les presentations des editeurs : 01/12/2006

A l’ombre des emeutes urbaines de l’automne 2005, c’est la representation d’une France racialisee qui s’est imposee dans le debat public. On n’ignorait pas le racisme, mais on decouvre combien les discriminations raciales, dans l’emploi, le logement et a l’ecole, face a la police et a la justice, structurent des inegalites sociales. En retour, se font entendre des tensions dans le langage politique de la race, naguere encore interdit de cite. Aujourd’hui, la question raciale vient ainsi apporter un dementi aux discours qui se reclament de l’universalisme republicain ; mais elle ne permet pas davantage de representer la societe exclusivement en termes de classes. Faut-il ou non parler de races ? Comment nommer ces realites sans stigmatiser les groupes qu’elles designent ? Doit-on se rejouir que les discriminations raciales soient enfin revelees, ou bien se mefier d’un consensus trompeur qui occulterait des inegalites economiques ? D’ailleurs, en a-t-on vraiment fini avec le deni du racisme ? A ces interrogations, les auteurs de ce livre ne proposent pas une reponse univoque, mais leur reflexion collective donne des outils pour penser l’actualite d’une societe heritiere de l’histoire de l’esclavage et de la colonisation. Ensemble, ces etudes composent un eloge de la complexite, autour d’un engagement problematise : comment articuler, plutot que d’opposer, question sociale et question raciale ?

Didier Fassin, anthropologue et sociologue, est directeur d’etudes a l’EHESS et professeur a l’universite Paris-Nord. Il a notamment publie Les Constructions de l’intolerable (La Decouverte, 2005) et Quand les corps se souviennent (La Decouverte, 2006). Eric Fassin, sociologue et americaniste, est professeur agrege a l’Ecole normale superieure. Il est l’auteur de Liberte, egalite, sexualites (avec Clarisse Fabre, 10/18, 2004) et de L’Inversion de la question homosexuelle (Amsterdam, 2005).

  • La revue de presse Jean Birnbaum – Le Figaro du 30 novembre 2006

Dans le meme temps, quelques chercheurs en sciences sociales tentent, eux, d’affronter non plus le “racisme”, cette ideologie pseudo scientifique et meurtriere, mais la “race” comme representation collective et comme categorie de pensee desormais incontournables. “En quelques annees, ce qui etait occulte est devenu omnipresent, ce que l’on taisait est devenu un lieu commun”, notent ainsi les sociologues Didier et Eric Fassin en ouverture d’un volume collectif recemment paru sous le titre interrogatif, et impensable il y a seulement quelques annees : De la question sociale a la question raciale ?…
Clair et informe a la fois, cet ouvrage se presente donc comme une reflexion a plusieurs voix, d’autant plus feconde qu’elle n’est aucunement homogene. Au fil des pages, le lecteur percoit d’ailleurs une reelle diversite de demarches et de sensibilites.