Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Derringer, l’ombre du cow-boy

Auteur : Eric Boccacio

Investir président des Etats-Unis d’Amérique un individu affublé de tares psychologiques majeures ne semble pas poser problème aux yeux des lobbys qui l’ont financé.
” L’Amérique n’a-t-elle pas su faire face à des guerres, des catastrophes naturelles et des crises économiques ? Nous ne disposions pas toujours pour autant de chefs d’état tout à fait sains d’esprit ! Aujourd’hui, nous dirigeons une nation toute puissante qu’aucun pays n’est en mesure de menacer ! ” ” Décidément, avait conclu avec légèreté le secrétaire d’état à la défense, à moins que les Aliens n’attaquent, nous n’avons actuellement aucun besoin d’un dirigeant compétent qui ne ferait que parasiter la bonne marche de notre complexe militaro-industriel. “