Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Des camisoles et autres textes (avant-propos Sandrine Le Pors)

Auteur : Pauline Picot

C’est ainsi que dramatisant un bouleversement des corps et des discours contemporains (hallucinants, hallucinés, fiévreux ou glaçants), l’écriture de Pauline Picot joue du scalpel, tranche à vif. Et c’est ainsi encore que d’une forme à l’autre, ça sonne, ça réveille, ça met dans un drôle d’état, ça blesse également (« La signature du poème, comme de tout texte, c’est une blessure. Ce qui ouvre, ce qui ne se cicatrise pas », Jacques Derrida, La vérité blessante). Et si ici l’écriture blesse, elle le fait d’autant plus qu’elle est à la fois tendre et violente, voire très méchante mais aussi bien souvent méchamment et furieusement drôle.