Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Des petites fleurs rouges devant les yeux

Auteur : Frédéric-H. Fajardie

« I l convient aujourd’hui d’assigner à Frédéric H. Fajardie sa place dans l’histoire littéraire. Au moment où les derniers feux de l’émeute s’éteignaient un peu partout en Europe, ils furent quelques-uns à vouloir prolonger le combat par le roman noir, notamment en France où ils formèrent la féconde génération du néopolar.
C’est Manchette publiant Le Petit Bleu de la côte ouest pour s’interroger entre deux scènes de violence froide sur la position du cadre supérieur couché dans les rapports de production. C’est ADG ironisant sur les petitesses du pompidolisme immobilier et la destruction du visage de Paris avec Je suis un roman noir. C’est Hervé Prudon inventant la crise comme nouvelle forme d’hallucination psychotique dans Banquise. C’est Jean Vautrin cartographiant les nouvelles catastrophes sociales dans les banlieues de la folie ordinaire avec Bloody Mary. Et c’est Fajardie tirant deux missiles tactiques sur le quartier général du capitalisme sauvage à la fin des années mille neuf cent soixante-dix dans Tueurs de flics et La Nuit des chats bottés. »