Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Des rues et des hommes ; les sdf, une question de société (PREFACE DE L’ABBE PIERRE)

Auteur : André Lacroix

Nous avons pu endiguer la vague des sans-abri des années quatre-vingt-dix en formant de nouveaux types de travailleurs sociaux. Nous avons rempli des lieux d’accueil devenus presque accueillants.

Mais nous n’avons pas réussi à faire en sorte que ces hommes y trouvent des tremplins pour se refaire une vie. Beaucoup trouvent refuge dans ces centres, mais une partie des sans-abri continue de les éviter. Ce sont les grands « exclus », les SDF, des hommes de la rue qui n’en sortent plus. Jusqu’à la morgue.
Toute la société doit s’interroger sur ce phénomène qu’elle tolère, tout en s’indignant qu’il existe… Ces réflexions visent ainsi un nouveau style dans le travail social. Elles montrent la nécessité de nouveaux métiers du social, y compris d’experts praticiens de l’accompagnement de ces nouveaux nomades.
Le terme de « nomade » n’est pas là pour faire mode, ni pour passer de la pommade sur leurs souffrances. Face à la précarité qui envahit nos sociétés, ces SDF s’installent dans l’espace public comme dans un territoire de la dernière chance : « Vous m’avez tant stigmatisé que je serai votre stigmate… »