Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Desproges est de moins en moins mort

Auteur : Dominique Chabrol

Un pain de dynamite dans une bonbonnière. Tel était Pierre Desproges, né le 26 octobre 1975 sur le plateau du “Petit Rapporteur” et mort d’un cancer le 18 avril 1988.
On se souvient de ce misanthrope-humaniste, du raciste-anti-raciste, héritier de Swift, contemporain de Coluche et de Le Luron. On n’a pas oublié le procureur haineux des “Flagrants délires”, ni l’incomparable Monsieur Cyclopède qui répondait gravement à des questions définitives du genre : “Comment vieillir sans déranger les jeunes ?” Qui était Desproges avant Desproges ? Dominique Chabrol, son biographe, est parti à la recherche d’un gamin de Paris. Il a retrouvé un enfant radieux, un adolescent désoeuvré, un homme sans avenir jusqu’à la trentaine. Plus de vingt ans après sa mort, Desproges est de plus en plus neuf, détenteur d’un humour et d’une noirceur désormais uniques. Dans cette biographie qui se lit comme un roman, Chabrol raconte aussi Desproges après Desproges. Un homme qui a son passé devant lui.