Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Dialogues entre le visible et l’invisible

Auteur : Rosine Terral-Meyer

Date de saisie : 07/04/2008

Genre : Esoterisme

Editeur : les 2 encres, Cholet, France

Collection : Sagesse et lumiere

Prix : 20.00 / 131.19 F

ISBN : 978-2-35168-070-4

GENCOD : 9782351680704

Sorti le : 31/03/2008

  • Les presentations des editeurs : 08/04/2008

Apres Messagers de l’Invisible, Lettres de l’Invisible et Retour vers l’Invisible, publies aux 2 Encres, Lilian, par la voix de Rosine, son petit medium, poursuit son enseignement et devoile une realite primordiale qui, en devenant chaque jour plus perceptible, eclaire et accompagne notre vie.

Je songe… Je songe a ces nuits porteuses de tant de souvenirs et plus encore, de multiples visions qui s’amoncellent au cours de mon semi-sommeil, comme pour m’apporter des raisons d’etre et surtout d’esperer : Nous sommes la avec toi depuis des temps. Oui, petite amie de la Terre, me confie Lilian, je ne suis pas seul a m’epancher sur tes ondes pour t’ai mer et t’aider a vivre. Ces paroles, je les ai entendues d’innombrables fois depuis mon premier contact et je ne peux m’empecher de me dire : s’ils n’avaient pas ete aupres de moi, jamais je n’aurais eu autant de soutien dans ma vie. Ce que je prenais pour de l’insouciance, voire de l’inconscience, etait, j’en suis certaine, une aide que l’on me transmettait par la pensee pour que je surmonte mes echecs et les aleas d’un parcours souvent tourmente par de l’ingratitude. Oui ! Ils etaient la, ces visages qui me regardaient mais qui restaient pour moi sans interrogation.

  • Les courts extraits de livres : 08/04/2008

MOT DE BON-PAPA, POUR TOUS

Ce livre fut ecrit dans un esprit de partage. Le partage est comme l’echo d’un chant transmis dans une communaute
– qui unit,
– qui embellit,
– qui enseigne,
– qui nourrit,
– qui abrite,
– qui pousse,
sur la voie de la liberte et de la realisation de Soi.
Que celui ou celle qui a su entendre l’echo profond des paroles de Lilian en fasse a son tour une source de vie parmi les siens et aupres des etres de rencontre.
La benediction de la connaissance n’est pas un privilege.
La benediction est une porte qui s’ouvre et qui dessine un chemin pour tous.
Amen !

Je continue a percevoir des messages que je transcris sur mon ordinateur pour ne pas en perdre la trace. Si quelqu’un veut les transmettre, rien ne sera perdu. C’est toujours dans la volonte d’un partage avec les autres que j’agis et, humblement, j’espere que ce sera le bon choix. Lilian a tenu sa parole de ne jamais me laisser seule, jusqu’au dernier instant de ma vie.

Je songe… je songe a ces nuits porteuses de tant de souvenirs et plus encore, de multiples visions qui s’alignent a mon semi-sommeil et a mon eveil, comme pour m’apporter des raisons d’etre et surtout pour me dire : Nous sommes la avec toi depuis des temps et nous ne t’avons jamais laissee que le court instant d’epanchement ou tu t’es programmee dans ta propre vie terrestre. Oui, petite amie de la Terre, me dit Lilian, je ne suis pas seul a m’epancher sur tes ondes pour t’aimer et t’aider a vivre. Ces paroles, je les ai entendues de multiples fois depuis mon premier contact. Des images me reviennent en memoire pour me dire : s’ils n’avaient pas ete avec moi, certes, je n’aurais jamais eu tant d’aide dans ma vie. Ce que je prenais pour de l’insouciance, ou meme de l’inconscience, etait, j’en suis certaine, une aide que l’on me transmettait par la pensee pour m’aider a vivre mes echecs et les aleas de ma vie parfois tourmentee par des incertitudes et des ingratitudes. Oui ! Ils etaient la ces visages qui me regardaient mais qui restaient pour moi sans interrogation. Comme si je vivais un reve eveille, pas plus ! A present, je sais ! Mais je ne sais pas tout.
Nous cherchons dans nos reves eveilles nos aimes partis pour ce monde silencieux, nous egrenons des prieres, des mots, des demandes et parfois meme des disgraces. Le faisons-nous par habitude, par manque de l’absent, par solitude ?… Pourtant, nous le faisons, et ensuite nous disons : Ils sont morts, oui ! bien morts.
Alors je vais essayer de vous faire partager mes verites et, par ma pensee, j’accueille les votres.
Oui ! ils sont vivants, je peux vous l’assurer, bien vivants de cette vie qui nous echappe, car nous ne les voyons pas et leur silence nous met dans l’incertitude de cette realite. Je vous le repete : ils sont vivants ! Croyez-en ma parole. Quand, dans l’obscurite de ma chambre, je leur parle, ils me repondent et se manifestent par des lumieres qui virevoltent autour de moi. Parfois je ressens comme des souffles qui effleurent mon visage, et soudain, penche sur mon traversin, je vois un visage aux cheveux d’or qui me regarde ; puis les ondes s’effacent, creant en moi un certain trouble car le visage devient sinueux et plus rien.
Ces multiples et differents hologrammes qui me sont parvenus m’ont a chaque fois ravie mais laissee perplexe et dans l’attente de leur retour. C’est souvent lors de mes meditations priantes que j’anime ces visites, mais aussi lorsque je ne m’y attends pas. Je regrette une chose, c’est de ne pouvoir partager ces phases de ma vie.