Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Dictionnaire des apparitions de la Vierge Marie : inventaire des origines a nos jours : methodologie, bilan interdisciplinaire, prospective

Auteur : Rene Laurentin | Patrick Sbalchiero

Preface : Cardinal Etchegaray

Date de saisie : 17/05/2007

Genre : Religion, Spiritualite

Editeur : Fayard, Paris, France

Collection : Bibliotheque de culture religieuse

Prix : 100.00 / 655.96 F

ISBN : 978-2-213-63101-1

GENCOD : 9782213631011

Sorti le : 11/04/2007

  • La voix des auteurs : Abbe Laurentin – 21/05/2007

Telecharger le MP3

Abbe Laurentin – 21/05/2007

  • Les courtes lectures : Lu par Joachim Salinger – 31/05/2007

Telecharger le MP3

Joachim Salinger – 31/05/2007

  • Les presentations des editeurs : 18/05/2007

La litterature sur les apparitions de la Vierge Marie prolifere, mais aucun ouvrage d’ensemble n’existait jusqu’a present sur ce sujet. Plus de 2400 apparitions (toutes celles qui ont laisse une trace dans l’histoire) sont ici racontees et analysees. Veritable encyclopedie redigee avec le concours de specialistes qualifies, ce dictionnaire precise l’objet, la methode, les promesses et l’apport d’une quinzaine de disciplines, de la medecine a la sociologie, de la psychanalyse a l’histoire, de la mystique au droit canon.
Phenomene beaucoup plus ancien qu’on ne le croit souvent, les apparitions sont un signe de contradiction entre ceux qui les tiennent pour une pathologie ou un effet de la subjectivite et de multiples voyants qui les prennent comme des messages du ciel. Pour leur part, l’Eglise et sa hierarchie les regardent avec une infinie mefiance et considerent qu’elles ne relevent ni de la norme ni du dogme. Ce qui est peut-etre un exces de prudence les conduit a dissuader voire a reprimer l’adhesion des fideles, et la multiplication des apparitions au XXe siecle les ont encore raidis sur leurs positions : en deux siecles, quatorze (dont cinq recentes) apparitions seulement ont ete formellement reconnues. Certaines, tres celebres – comme celle de la rue du Bac avec la Medaille miraculeuse.
S’adressant a la fois a ceux qui sont opposes aux apparitions et a ceux qui y sont favorables, ce dictionnaire livre une abondante information objective, factuelle et phenomenologique, et promeut de nouveaux questionnements scientifiques. Ses articles tres documentes evaluent le positif et le negatif et font progresser les moyens de discernement : une apparition peut-elle etre une communication ? et quelles approches nouvelles permettront de le savoir ?

Rene Laurentin, theologien, historien et journaliste, membre de l’Academie theologique pontificale de Rome, a ete conduit depuis 1952, a l’invitation successive de plusieurs eveques et cardinaux, a l’etude des apparitions. Il a publie 130 ouvrages, notamment la Vie de Bernadette (plus d’un million d’exemplaires en France et a l’etranger), et son livre Multiplication des apparitions (Fayard, 2000), ecrit a la demande du cardinal Sin, s’est vendu a plus de 30000 exemplaires.

Patrick Sbalchiero, docteur en histoire, journaliste, directeur et auteur du Dictionnaire des miracles et de l’extraordinaire chretiens (Fayard, 2002) et de plusieurs autres ouvrages, a ete aux cotes de Rene Laurentin la cheville ouvriere de ce dictionnaire.

  • Les courts extraits de livres : 18/05/2007

3. Autre influence reductrice et deformante

Sur l’influence des divers aspects de l’idealisme, il faut ajouter les corollaires suivants.
Il ne s’agit pas d’inverser l’inversion philosophique de l’idealisme en recusant le sujet au detriment de l’objet. Il s’agit de comprendre leur correlation essentielle. C’est l’humble position du realisme bien compris. Il progresse comme le font encore les hommes dans le quotidien, en cherchant l’objectivite qui reste l’ideal de la connaissance, meme si elle ne l’atteint qu’imparfaitement. C’est le souci des scientifiques, celui d’Einstein. Ainsi a-t-il pris conscience que l’observateur modifie toujours l’observation et a-t-il fait passer au musee des vieilles lunes l’expression meme de science exacte qui etait l’ideal naif du scientisme de 1900. A l’encontre de l’ideologie nee de l’idealisme, le realisme est une humble recherche d’objectivite qui est la finalite congenitale de la connaissance, si soucieuse qu’elle reste sur ses limites.
1. Le doute critique, erige en prealable fondamental par Descartes, fonda une critique systematique feconde, en un temps de convention ; mais c’est le contrepied des philosophes grecs, a qui nous devons l’origine de cette notion comme celle de presque toutes nos sciences, des mathematiques, de la physique (deja atomique) a l’histoire et a la philosophie.
Pour eux, la critique (grec : crisis) n’est pas le principe de la science. Ils meprisaient les sceptiques dont le doute generalise n’aboutissait a rien. Les vrais philosophes cherchaient la verite avec ardeur et furent extremement penetrants et creatifs en hypotheses et postulats qu’ils verifiaient methodiquement en un second temps. La critique negative et systematique mene a l’aveuglement, au soupcon et a l’exclusion. Elle empeche une connaissance integrale et penetrante des apparitions. D’ou l’accueil hostile, bute ou violent qu’on fait souvent aux voyants.
.