Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Discours de la servitude volontaire

Auteur : Etienne de La Boétie

« Maintenant je viens à un point, lequel est à mon avis le ressort et le secret de la domination, le soutien et le fondement de la tyrannie » – un mystère résumé dans son titre, tout autre que celui de Contr’un qui le réduirait à un mot d’ordre, tout autre aussi que les arrangements factices avec lesquels on a tenté en vain de le confondre. Qu’est-ce donc au juste que cette servitude volontaire ?. Le Discours de la servitude volontaire interroge d’abord une énigme, celle d’une soumission active au tyran, qui fait obstacle à la capacité de penser et étouffe tout désir d’émancipation. Les racines de la tyrannie dont traite La Boétie, se situent à l’articulation de la politique et de l’éthique. Pour autant, ce ne sont pas seulement les repères éthiques qui sont menacés, mais également les frontières de l’individu. Le Discours propose ainsi d’interroger « ce qui se fait en tout pays, par tous les hommes, tous les jours ».