Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Du coup de poing au coup de main ; récit d’une vie cabossée

Auteur : Jacques Irdel

Une histoire familiale compliquée qui l’a amené à ne pas porter le nom de son père biologique, qui de ce fait l’a souvent traité de bâtard. Une enfance dans une famille nombreuse en milieu populaire, vécue d’abord à Nancy puis dans le Nord, où il rencontre l’Abbé Pierre. Des évènements familiaux et personnels douloureux lui font prendre de la distance avec sa famille dès l’adolescence. Devenu père à 17 ans, pour être émancipé et quitter le milieu familial, coureur de jupons, il vit de rencontre en rencontre, de petit boulot en petit boulot ? en passant par Puteaux et le restaurant de Raymond Marcillac, l’hôtel particulier de la Duchesse de la Rochefoucauld. L’armée et un bref passage par la Légion étrangère. Quelques séjours en milieu carcéral : droit commun, prison militaire et politique.Il finit par se «ranger», fonde une famille, travaille comme éboueur puis chauffeur dans le tri des déchets. Il s’engage à la CGT, à l’école comme parent d’élève, à l’Action Catholique Ouvrière, au PCF ? Une étape de 25 ans. Puis la rencontre de Fabienne, une nouvelle vie de couple. Les engagements qui continuent, d’autres qui naissent, tel un engagement humanitaire au service de Madagascar. L’étape de l’apaisement, au soir d’une vie cabossée ! Ce récit pour témoigner que quelles que soient les difficultés de la vie, on peut s’en sortir?