Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

En attendant les vers

Auteur : Michaël Moslonka

Deuxième volet des aventures de Virgile David Blacke et Amélie Laribi (A minuit les chiens cessent d’aboyer – LBS RDG JANVIER 2020) Lui, n’est plus flic, et elle, a endossé la veste de capitaine. Alors qu’il essaye d’oublier, il trouve un bouquet de roses sur son seuil.

Automne 2010. Virgile David Blacke n’est plus flic et Amélie Laribi a endossé sa veste de capitaine. Ces deux-là ont travaillé ensemble. Ils se sont supportés. Ils ont sympathisé. Étaient-ils autre chose qu’un couple de chiens policiers dans un jeu de quilles ? Pendant que Blacke s’interroge, la Police découvre sur un ancien site industriel cinq cadavres: le massacre d’une famille entière, celle d’un « enfant du pays » qui rêvait de faire découvrir aux siens sa ville natale, quittée vingt-cinq ans plus tôt. Et voilà que se joue un film commencé au milieu des années 80… un méchant film qui mettra en scène sept salopards : une prostituée, un mal-aimé, un prêtre-clown, un motard en fauteuil roulant, un ex-dessoudeur de buraliste, un Polak mort-vivant et un recycleur de pieds nickelés…