Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

En marchant vers l’extrême

Auteur : Howard Mccord

Avec la nature comme avec une femme, l’homme a ses sommets et vallées de découverte et de déception, d’accomplissement et de perte, de grâce et de volatilité. De l’Islande au Nouveau-Mexique, la longue marche de McCord est une histoire d’amour aux limites du vertige minéral, dans laquelle nous pouvons tous nous engager. Un marcheur cherche pourquoi il marche, comme un être humain cherche pourquoi il vit.

“J’ai appris en marchant que la langue ne rompt pas le silence, pas plus que je ne dérange un caillou en posant le pied dessus. Je dors toutes les nuits sur mon ombre sans me plaindre, j’écris – comme je suppose tous ceux qui font des mots leur métier – en dépit de la langue. Je marche dans une zone au-dessus du faîte des arbres, mon habitat est aussi nu qu’un point-virgule.” Howard McCord, En marchant vers l’extrême