Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Entretien avec Monsieur Texte (avant-propos Alexandre Prieux ; postface Jacques Réda.)

Auteur : Jacques Réda, Alexandre Prieux

Pour un public poétiquement éclairé, le nom de Jacques Réda présente au moins deux caractéristiques : c’est peut-être l’un des rares de notre temps qui puisse être cité aux côtés de ceux de La Fontaine, de Vigny ou d’Apollinaire sans produire l’impression gênante d’une inégalité d’échelle. Et d’autre part, c’est celui de l’auteur d’une très récente histoire du vers français dans laquelle, par une distraction probable d’historien, ne figure justement pas le nom de Jacques Réda. L’objectif de l’Entretien avec Monsieur Texte était de réparer cet oubli en interrogeant le poète sur son art du vers, ajoutant ainsi un chapitre à une histoire qui pouvait lui sembler s’être achevée avant son oeuvre.
Comme il s’agit aussi d’une causerie entre deux amis, le lecteur en apprendra non moins sur les vers de Jacques Réda que sur les circonstances intimes ou historiques qui déterminèrent sa vocation, sur l’importance cosmique de la poésie et du langage, sur la quasi-divinité du Rythme et sur les relations occultes entre la mécanique des fluides et les big-bands de la Nouvelle-Orléans.
Peu à peu, le sujet profond de l’entretien se dévoile, en forme d’invité-surprise : ce Monsieur Texte, qui n’est pas une doublure pompeuse de Jacques Réda, mais bien l’incarnation de toute langue et de toute littérature dont tout écrivain et tout être parlant, quelles que soient ses propres chances, doit nécessairement partager le sort. Au terme d’une vingtaine de lettres, le poète demeure seul face à ce grand personnage. Non pour un duel : pour une danse.