Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Escaliers et murets

Auteur : Pierre Nessmann

Illustrateur : Photographies de Brigitte et Philippe Perdereau

Date de saisie : 01/03/2007

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Aubanel, Paris, France

Collection : Au jardin…

Prix : 17.00 / 111.51 F

ISBN : 2-7006-0459-8

GENCOD : 9782700604597

Sorti le : 01/03/2007

Acheter Escaliers et murets chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le journal sonore des livres : Lu par Claire Lamarre- 19/03/2007

Telecharger le MP3

Claire Lamarre – 19/03/2007

  • Les presentations des editeurs : 09/03/2007

Les informations et les principes fondamentaux a connaitre pour bien gerer les differences de niveaux dans un jardin en pente.

Les conseils pratiques (dimensions, trace) pour realiser des escaliers confortables et construire des murets adaptes a tous les profils de jardins.

Un panorama richement illustre de plus de 35 modeles d’escaliers et de pres de 20 exemples de murets : choix des materiaux, mode de realisation, conseils techniques et croquis explicatifs.

  • Les courts extraits de livres : 09/03/2007

Retenir la terre. Indissociables des jardins en pente et des reliefs escarpes, les murets servent a faciliter la culture des vegetaux en offrant des surfaces les plus planes possibles. De tout temps et quelle que soit la region du monde, l’homme cherche a maitriser le relief, a dompter les sols instables et a lutter contre l’erosion en edifiant des murs cyclopeens, des murets de pierres seches, des plessis en bois ou des fascines en osier vivant.
A l’heure ou le jardin doit s’integrer dans le paysage et s’afficher plus vrai que nature, la pierre naturelle a encore de beaux jours et de belles realisations devant elle. Ce materiau, qui s’adapte a toutes les configurations, n’implique pas d’importants travaux de maconnerie, contrairement aux ouvrages en beton ou en parpaings. Pour pallier le manque de tailleurs de pierre sachant manier la masse et le burin, les concepteurs de jardins ont recours a la recuperation de pierres sur les chantiers de demolition ainsi qu’aux elements reconstitues proposes par les industriels du batiment. Toutes les teintes, textures et formes sont aujourd’hui disponibles, au point qu’il est difficile de discerner le vrai du faux ! Plus astucieux encore, ces memes fabricants proposent depuis peu des moellons de pierre naturelle dont la taille est mecanisee, creant des copies conformes de murs centenaires. Mais les edifices de briques et de parpaings, laisses bruts ou enduits, conservent la faveur des paysagistes pour des raisons pratiques : ces materiaux demeurent les moins couteux et les plus faciles a manipuler.
Le bois, aise a travailler et d’aspect naturel, suscite egalement un regain d’interet. Les essences comme le chataignier ou l’acacia, traditionnellement utilisees pour fabriquer les piquets de cloture, se distinguent par leur bois particulierement dense et resistant a l’humidite. Les essences traitees en autoclave ou par retification, tel le pin, donnent un materiau durable et peu couteux. Par ailleurs, la reactualisation de techniques ancestrales, a l’image des plessis en echalas et des fascines en osier, offre des solutions originales et tres decoratives pour retenir la terre. Elles impliquent cependant un renouvellement regulier car elles resistent mal aux intemperies.