Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

être ouragans ; écrits de la dissidence

Auteur : Georges Lapierre

Être ouragans est composé de trois livres en un volume qui forment comme un triptyque. Ces trois livres sont indépendants les uns des autres et peuvent être lus dans le désordre, bien que liés entre eux en ce qu’ils sont le fruit d’une même réflexion sur différents aspects de notre réalité Comment saisir notre présent, cette réalité fuyante, souvent inédite, trop familière pour être connue ? L’auteur a cherché à contourner cette familiarité en prenant le parti de la dissidence pour proposer une perspective décalée sur ce qui constitue notre réalité.
Le premier livre est intitulé De la réalité et des représentations que nous en avons ;
Il s’agit d’un discours sur la réalité en tant que elle, en tant que pensée se réalisant ;
L’auteur y critique deux concepts qui sont propres à la représentation moderne et occidentale du monde et de l’être : celui de nature et celui d’individu. Le deuxième livre contient Six thèses pour une brève histoire du capitalisme des origines à nos jours ; il s’agit cette fois d’une analyse de l’apparence comme réalité. Le troisième livre parle de la résistance que les peuples indiens du Mexique opposent à l’avancée du monde marchand : il s’intitule L’expérience mexicaine et se présente comme une chronique des temps présents.
Être ouragans : ce titre fait référence à l’irruption des révoltes contre la domestication, aussi imprévisibles que dévastatrices. Et c’est bien à ce qui n’est pas domestiqué en nous que l’auteur en appelle pour briser le carcan de l’aliénation, qui permet au capitalisme de dissoudre les cultures ancestrales dans le même mouvement qu’il anéantit les ressources naturelles. Cet ouvrage est donc une précieuse source de réflexion pour tous ceux qui envisagent de rompre avec le système ou s’y essaient déjà.