Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

évidence intermédiaire : poèmes

Auteur : Jack Keguenne

Il ne faut pas attendre, ni même chercher à surprendre l’évidence intermédiaire. Elle se faufile, s’envisage par contumace, elle s’ajuste, mais n’affranchit rien ni n’efface. Elle demeure l’auxiliaire d’un soupçon, au même titre que le présent s’éparpille dans le tamis de nos époques lointaines, que la promesse semble toujours trouble, que l’inquiétude chuchote. Aventure des valeurs ignorantes de l’arbitrage des saisons.
Elle se déplace sans laisser d’ombre, indécise et d’ivresse heureuse, elle ne pose aucun obstacle aux accomplissements, sinon celui de sa fable.