Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Explorateurs de l’abime

Auteur : Enrique Vila-Matas

Traducteur : Andre Gabastou

Date de saisie : 06/03/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Litterature etrangere

Prix : 23.00 / 150.87 F

ISBN : 978-2-267-01967-4

GENCOD : 9782267019674

Sorti le : 06/03/2008

Acheter Explorateurs de l’abime chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 08/06/2009

Explorateurs de l’abime signe le retour d’Enrique Vila-Matas au genre qui a largement contribue a son succes : la nouvelle.
Il explore et analyse l’abime sur lequel se penchent des personnages cocasses, toujours aux limites de la condition humaine. Tel un equilibriste, Vila-Matas oscille entre fantastique, science-fiction, utopie, humour et tragique. En temoigne cette extraordinaire histoire tissee avec la plasticienne Sophie Calle. Apparaissent egalement des reflexions propres a l’atelier d’ecriture de Vila-Matas. Chaque nouvelle s’inscrit dans le prolongement de la precedente (le vide, la disparition, l’abime, l’au-dela), mais rompt en imposant son propre ton.
Toutes, cependant, sont autant de declinaisons de la reponse donnee a son valet par le narrateur du Depart de Franz Kafka : “Loin d’ici, voila mon but ! “

  • La revue de presse Patrick Kechichian – Le Monde du 13 juin 2008

Comparees a ses romans qui creusent un sillon unique, ou en mal d’unification, les nouvelles de l’ecrivain multiplient les entrees dans cet univers aux confins du connu et de l’inconnu. Scrupuleux et impavide, souriant et angoisse, barde de references litteraires qui, paradoxalement, le fragilisent plus qu’elles ne l’assurent, doue d’une imagination qui cherche toujours sa raison : ainsi apparait l’auteur catalan – “catalan comme la plupart d’entre nous”, dit-il de l’un de ses personnages ! En grande empathie avec les Explorateurs de l’abime mis en scene dans son dernier livre, il renouvelle, complique, a notre benefice, sa lecon d’inquietude et de tremblement.

  • La revue de presse Mathieu Lindon – Liberation du 3 avril 2008

On pourrait dire que l’oeuvre d’Enrique Vila-Matas est une critique du naturel. L’auteur d’Enfants sans enfants s’est toujours interesse aux relations pere-fils et Nino, dans Explorateurs de l’abime, tourne encore autour de ce theme. Mais, en prenant en compte les critiques qui lui sont faites, fut-ce pour les envelopper dans un humour les depouillant de legitimite reelle, l’Espagnol parait ici presque theoriser sa maniere de faire, ou la litterature nourrit la litterature et sa maniere oblique d’ecrire clairement. A entendre certains lecteurs, on a parfois l’impression qu’ils croient que les livres poussent dans des arbres et que la tache des ecrivains est de cueillir les livres aux livriers, ou la litterature aux litteraturiers, simples agriculteurs d’un genre particulier.