Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Face a la calomnie

Auteur : Dominique Baudis

Le dimanche 18 mai 2003, au journal de 20 heures sur TF1, Dominique Baudis s’adresse aux Français pour dénoncer une calomnie qui le concerne et commence à prendre de l’ampleur : son nom serait cité dans le nouveau dossier Patrice Alègre (déjà condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour plusieurs assassinats et viols commis à Toulouse dans les années 90).
Deux anciennes prostituées viennent en effet d’accuser Alègre de nouveaux meurtres, parlent de soirées sadomasochistes organisées, auxquelles des personnalités toulousaines seraient mêlées, dont lui, Dominique Baudis, président du CSA et ancien maire de Toulouse.
La calomnie est un mal ordinaire qui atteint beaucoup de gens et c’est aussi, pour chacun de ceux qu’elle frappe, une tragédie singulière. En racontant celle que je viens de vivre, j’espère provoquer une réflexion salutaire sur les nombreux dérapages et sur les lourdes fautes qui se sont produites. Donner du sens à ce combat m’aide à le livrer. Dès le début, je me suis dit que je n’affronterai pas cette épreuve en pure perte.
Je me suis promis que je la raconterai. En espérant que ce récit suscitera chez certains une prise de conscience.
Oui, Dominique Baudis va se battre contre cette incroyable et écoeurante manipulation : des enquêteurs qui laissent circuler et accréditent d’extravagantes ” révélations ” ; des acteurs judiciaires qui violent le secret de l’instruction ; des journalistes qui publient à longueur de pages, sans vérifier, les soi-disant aveux des uns et des autres, qui se rétractent, qui s’accusent mutuellement, qui sont poussés par certains à inventer n’importe quoi ; une lettre qui chemine mystérieusement de Patrice Alègre à Karl Zéro ; les faux témoins masqués aux journaux télévisés de 20 heures.
Comment vit-on un tel cauchemar ?
Dominique Baudis nous le raconte au jour le jour, sans haine car son combat dépasse son cas personnel. Mais il est des jours sombres, où le poids de cette horreur pèse violemment sur cet homme qui doit rassurer sa famille, ses enfants, son entourage.
Comment lutter contre un tel dérapage de notre société qui en vient à oublier le droit, l’éthique et le respect de la personne humaine. Cette histoire peut atteindre par hasard, par intérêts ou par vengeance, chacun d’entre nous.