Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Familles, je vous aime : politique et vie privee a l’age de la mondialisation : essai

Couverture du livre Familles, je vous aime : politique et vie privee a l'age de la mondialisation : essai

Auteur : Luc Ferry

Date de saisie : 05/04/2007

Genre : Documents Essais d’actualite

Editeur : XO, Paris, France

Prix : 16.90 / 110.86 F

ISBN : 978-2-84563-218-9

GENCOD : 9782845632189

Sorti le : 01/03/2007

  • Les courtes lectures : Lu par Nathalie Brutiaux – 16/09/2008

Telecharger le MP3

Nathalie Brutiaux – 13/04/2007

  • Les presentations des editeurs : 16/09/2008

Le XXe siecle aura agi comme un acide.
A l’instar des statues monumentales de ces dictateurs dechus qu’on voit s’effondrer lourdement dans les images de nos journaux televises, les valeurs traditionnelles ont ete mises a bas ou ebranlees. Apres la deconstruction de la tonalite en musique, de la figuration en peinture, de la chronologie dans le roman, les principes des Lumieres et de la Republique ont eux aussi ete deconstruits. Selon un formidable paradoxe, ce siecle de deconstructions aura libere une mondialisation liberale qui exigeait, elle aussi, la liquidation des ideaux les plus sacres. Faut-il reconstruire ? Sur quelles valeurs ? La conviction qui anime ce livre est que la reponse se trouve du cote d’une vie privee dont la montee en puissance ne doit pas etre interpretee comme un ” repli individualiste ” ou un ” renoncement aux affaires du monde “.
Elle represente au contraire un extraordinaire potentiel d’elargissement de l’horizon : la verite d’un humanisme enfin parvenu a maturite et non son devoiement dans l’egoisme et l’atomisation du social. Ce bouleversement sans precedent s’enracine directement dans l’histoire, aussi passionnante que meconnue, de la famille moderne et du mariage d’amour. C’est de ce phenomene crucial qu’il faut partir pour redonner des marges de manoeuvre et du sens a une politique enfin authentiquement democratique.

Luc Ferry est philosophe. Il a ete, de 2002 a 2004, ministre de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche. Ses livres sont traduits a l’etranger dans plus de vingt-cinq pays.

  • La revue de presse Pascal Bruckner – Le Nouvel Observateur du 5 avril 2007

Repli sur la sphere privee, triomphe des valeurs individualistes : telle serait, selon une vulgate en cours, la malediction des modernes qui se detournent de la politique pour s’adonner a leur culte de l’intimite. Et si c’etait l’inverse, demande Luc Ferry ? Si le declin de la vie publique marquait au contraire un progres et n’obligeait pas les politiques, tous camps confondus, a se mettre enfin au service des seules passions contemporaines qui vaillent, celles de la famille et du sentiment ?…
La politique ne peut plus se fonder sur l’archaisme gauchisant, le pragmatisme ou la seule volonte, elle devrait se mettre au service de la vie privee qui constitue la derniere transcendance d’un monde sans Dieu. Dans ce texte polemique et novateur, Ferry, a la maniere d’un essayiste, tente de penser le chaos moderne, sans les garde-fous du concept, offrant ses propres outils theoriques a l’homme d’action comme au citoyen.