Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Franck Sinatra, entre chiennes et loups

Couverture du livre Franck Sinatra, entre chiennes et loups

Auteur : Philippe Crocq | Jean Mareska

Date de saisie : 17/04/2008

Genre : Biographies, memoires, correspondances…

Editeur : Alphee-Jean-Paul Bertrand, Monaco, France

Collection : Edit plus

Prix : 19.90 €

ISBN : 978-2-7538-0295-7

GENCOD : 9782753802957

Sorti le : 17/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 14/04/2008

Frank Sinatra alias Blue Eyes, l’homme dont la voix d’or sera le fil conducteur de sa fabuleuse destinee, est ne non loin de New York en 1915 dans une famille d’emigres siciliens et a grandi a une epoque ou la Prohibition donnait soif !
Archetype du crooner, il melera ses racines jazzistiques a la melodie, propulsant au zenith le grain unique de sa voix. Il enregistrera des milliers de chansons, sera l’incontournable createur de Strangers In The Night et fera de Comme d’habitude devenu My Way un tube planetaire. Avant Elvis et les Beatles, il instaurera l’evanouissement en concert comme un rituel chez les adolescentes.
Frankie, The Voice, mais aussi le comedien aux multiples facettes sera egalement connu comme un fetard en habit, un amoureux brutal, un amant infidele et un Casanova trahi. Il tiendra dans ses bras les plus belles creatures de l’epoque, Lana Turner, Lauren Bacall, Marilyn Monroe ainsi qu’Ava Gardner et Mia Farrow qu’il epousera.
Homme d’influence, il associera la politique a la Mafia, avec laquelle il avait des liens, sans toutefois jamais le reconnaitre. Il deviendra le proche de plusieurs presidents, sera fascine par leur puissance et meurtri par leurs abandons. La rumeur, le scandale et la veneration l’accompagneront sa vie durant, mais egalement la generosite et la loyaute. Il sera de tous les combats contre l’injustice, la segregation et la discrimination raciale.

Cette biographie se lit comme un roman, noir, dore et rose. C’est l’oeuvre de deux journalistes, Philippe Crocq et Jean Mareska, auteurs de La vie pas toujours rose d’Edith Piaf, l’une des meilleures ventes de 2007, et de nombreux autres ouvrages chez Flammarion, Albin Michel, La Table Ronde et Alphee. Entre chiennes et loups est l’histoire d’une icone qui avait, comme l’ecrivait Bob Dylan, la verite de la vie dans la voix.

  • Les courts extraits de livres : 14/04/2008

Italien, tete de chien

Entre 1750 et 1845, la population europeenne qui etait de 140 millions d’individus passa a 250 millions. Desormais, on vivait plus longtemps grace aux nouvelles decouvertes medicales telles que le vaccin antivariolique, grace egalement a une meilleure alimentation qui reduisit la mortalite infantile. Cette poussee demographique coincida avec l’emergence de l’industrialisation et la mecanisation de la production paysanne qui ruina les plus faibles. Les recoltes desastreuses entrainerent egalement les defavorises vers la famine. La culture de la pomme de terre par exemple, qui nourrissait l’Irlande, fut ravagee par un champignon, le phytophtora infestans, communement appele mildiou.

En 1845, 850000 Irlandais embarquerent a destination de l’Amerique. 1 250000 suivront au cours des huit annees suivantes. Quelques annees plus tard, la faim poussa egalement les Italiens, principalement des paysans, a quitter leur peninsule. Ils arriverent helas trop tard pour trouver des terres fertiles deja acquises. Qu’importe, ils travaillerent dans l’industrie du batiment et la siderurgie. Ils voulaient alors surtout gagner de l’argent pour revenir dans leur pays d’origine, suffisamment riches pour acheter du betail ou des terres cultivables et marier leurs filles.

Mais au fur et a mesure que le temps passait, l’Italie se faisait plus lointaine et le mode de vie urbain americain plus absorbant. De petites Italies se developperent dans la plupart des grandes villes. Chicago, par exemple, compta rapidement seize quartiers italiens. Trois millions huit cent mille transalpins, entre 1899 et 1924 franchirent l’Atlantique.

L’Amerique est le creuset de Dieu, le melting-pot ou se fondent et se renouvellent toutes les races d’Europe ecrira Israel Zangwill, surnomme en son temps le Charles Dickens juif.

Fransisco Sinatra, grand pere du futur chanteur mondialement connu, naquit en 1857 dans la ville de Lercara Friddi (nord-ouest de la Sicile), appelee egalement la petite Palerme. Il se joindra a l’exode en juillet 1900. Il avait quarante-trois ans et l’equivalent de trente dollars en poche.

Marie a Rosa, il eut deux fils morts tres jeunes, puis trois filles et deux autres fils, dont Anthony Martin dit Marty, qui plus tard deviendra le pere de Frank dit Blue Eyes.

Toutefois, la terre promise n’aura pas la meme fertilite pour tous. Ainsi, les Britanniques qui arriverent en nombre auront l’avantage de parler la langue et de correspondre a des corps de metiers dont l’Amerique avait besoin : le batiment et les mines de charbon. Les Irlandais, s’ils parlaient egalement la langue de leur nouveau pays, n’avaient que l’experience de la culture de la pomme de terre qui ne leur servira guere. L’image de l’Irlandais du XIXe siecle sera alors associee a la violence et a la boisson.