Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Freres d’armes : compagnie E, 506e regiment d’infanterie parachutiste, 101e division aeroportee, du debarquement en Normandie au nid d’aigle de Hitler

Auteur : Stephen Edward Ambrose

Traducteur : Alain Deschamps

Date de saisie : 09/06/2004

Genre : Politique

Editeur : LGF, Paris, France

Collection : Le Livre de poche, n 30130

Prix : 7.50 €

ISBN : 2-253-10844-8

GENCOD : 9782253108443

Sorti le : 09/06/2004

  • Le choix des libraires : Choix de Olivier Mouchiquel de la librairie FNAC a DIJON, France – 14/07/2012

Les soldats qui ont libere la France n’avaient que 20 ans. 17 ans, 18 ans, 19 ans bien souvent, et ce sont eux qui sont partis aux fronts d’Europe, d’Afrique et d’Asie, armes de fusils, de mortiers, de grenades, de lance-flammes, aux commandes des chars d’assaut et pilotant, sous la mitraille et les obus, les barges de debarquement le Jour J.

Les resistants en France, avaient souvent leur age.

Freres d’armes – Band of Brothers – decrit l’aventure extraordinaire de la Compagnie E, 506e Regiment, 101e Airborne.

Ce groupe d’elite a tout vecu des combats furieux en Europe du Nord, du Debarquement a l’assaut de Berchtesgaden, la residence d’Hitler. Cent quarante hommes, cent quarante adolescents qui venaient de leur lointaine Amerique, qui avaient connu les privations apres la grande crise economique de 1929, la faim et la misere, le manque de vetements et beaucoup n’etaient pas assez riches pour avoir eu la radio.

Mais ces enfants qui bien souvent n’avaient pas pu poursuivre d’etudes avaient travaille durement, ils etaient chasseurs, ils aimaient le sport, ils ne courbaient jamais l’echine. Avoir grandi dans le denuement les avait rendus forts, leur mental et leur physique resistaient a l’epreuve au-dela des limites normales de la resistance humaine. Les valeurs sur lesquelles ils avaient construit, inconsciemment, leur chemin de resilience etaient simples et limpides. Toujours avancer, ne jamais reculer, et se serrer les coudes. S’ils avaient conscience de leurs capacites individuelles, il allait egalement pour eux de soi de ne jamais abandonner un ami a son sort, et de proteger les plus faibles. La fidelite et le respect comme instinct de survie.

Ils etaient jeunes, ils ont paye a l’existence un prix qu’aucun homme ne devrait jamais avoir a payer, mais ils n’en ont jamais voulu a leur pays. Quelles que soient leurs origines, americains ils etaient, americains ils resterent.

Regardons, dans nos rues, les jeunes qui ont leur age. Ce sont nos lyceens qui portaient a dos d’hommes des mitrailleuses lourdes dans la boue. Ce sont nos lyceens que la guerre obligeait a tuer, et que la guerre dechiqueta sauvagement. Ce sont nos enfants qui ont vecu la guerre.

Aujourd’hui, ceux qui avaient leur age sont devenus nos grands-parents.

Les survivants de la Seconde Guerre Mondiale vivent chichement de pensions miserables, et meurent oublies dans des maisons de retraite sordides.

Les heros de ce livre sont nos personnes agees d’aujourd’hui. La guerre ne les a pas tues, ils sont restes dignes dans leur silence, et comme reconfort a leur immense solitude, ils n’auront recu de notre part qu’une profonde ingratitude.

Ce livre, en racontant le quotidien d’hommes lances dans le plus grand conflit de tous les temps, leur rend hommage.

Il etait temps.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

A la veille du debarquement allie de 1944, une unite d’elite, la compagnie E de la 101e division aeroportee de l’armee de terre americaine – 140 hommes -, est parachutee dans l’arriere-pays normand.
Au prix de combats meurtriers, elle va contribuer a bloquer la contre-offensive allemande. Puis, apres une mission aeroportee en Hollande, la compagnie E se battra dans les Ardennes, avant de poursuivre sa marche heroique jusqu’a Berchtesgaden, le nid d’aigle de Hitler…

Historien, specialiste de la Seconde Guerre mondiale, l’auteur a depouille toutes les archives et rencontre les survivants pour composer, jour par jour, le recit de cette extraordinaire epopee. Apres Il faut sauver le soldat Ryan, Tom Hanks et Steven Spielberg ont signe l’adaptation televisee que des millions de spectateurs ont suivie sur France 2.