Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Geopolitique : la longue histoire d’aujourd’hui : cartes, conflits, analyses

Auteur : Yves Lacoste

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Politique

Editeur : Larousse, Paris, France

Prix : 35.00 €

ISBN : 978-2-03-505421-0

GENCOD : 9782035054210

  • Le journal sonore des livres : Yves Lacoste – 13/09/2006

Telecharger le MP3

Yves Lacoste – 11/09/2006

  • Les presentations des editeurs : 13/09/2006

La geographie, ca sert d’abord a faire la guerre. Tel etait le titre d’un livre d’Yves Lacoste, paru a la fin des annees 1970 et qui, a l’epoque, avait fait grand bruit. Un ouvrage sur la geopolitique signe Yves Lacoste n’est donc pas seulement un ouvrage de reference tres complet, tres precis, mais surtout une vaste fresque qui replace les grands problemes d’aujourd’hui dans une perspective historique.

Qu’il s’agisse de la Chine, de l’intervention americaine en Irak ou des enjeux petroliers, chaque situation contemporaine est eclaircie, expliquee, analysee au regard d’une evolution dans le temps. Le lecteur peut ainsi mieux comprendre les interets, les valeurs et les reactions des peuples et des dirigeants actuels. Le texte, complete par de nombreux encadres factuels ou chiffres, est prolonge par une abondante cartographie. Plus de 150 cartes, en effet, specialement concues dans une optique geopolitique, permettent de visualiser les propos de l’auteur, avec des effets de zoom et des successions spatiales ou historiques.

Au total, un passionnant ouvrage a la fois rigoureux et vivant qui se lit comme le roman de notre monde contemporain.

Yves Lacoste, geographe et historien, est un des grands specialistes de la geopolitique en France. Fondateur et directeur de la revue Herodote, professeur emerite des universites, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont le Dictionnaire de Geopolitique (1993).

  • La revue de presse Armand Fremont – Le Monde du 17 juin 2006

Yves Lacoste a fonde, il y a trente ans, la revue Herodote. Cet anniversaire vient d’etre celebre par tous ceux qui ont contribue a la reussite de cette revue : de nombreux geographes mais aussi des specialistes des disciplines les plus diverses. Il y a trente ans, les annees 1970, le terme de “geopolitique” etait a peine employe. Il avait plutot mauvaise presse, du fait de ses ascendances allemandes et de l’usage sulfureux qui en avait ete fait (“l’espace vital”)…

Aujourd’hui, l’expression “geopolitique” fait flores. Elle est partout. Les politistes, les philosophes, les geographes, bien d’autres s’en sont empare, et les professionnels comme les diplomates ou les militaires l’ont redecouverte alors meme qu’ils l’avaient toujours pratiquee. Et, bien entendu, les opportunistes de tous bords et de toutes officines jouent de la “geopolitique” a toutes les sauces comme on le fait volontiers d’une nouvelle cuisine. Bref, en ce debut de XXIe siecle, la geopolitique est devenue une necessite, dans un univers trouble, mondialise, plus que jamais conflictuel, et ce en une gamme tres ouverte et tres diversifiee ou le territoire du pouvoir reste un enjeu de premier ordre. Il faut reconnaitre d’abord a Yves Lacoste d’avoir ete parmi les tout premiers, si ce n’est le premier, a rehabiliter l’expression et a pratiquer lui-meme la geopolitique…

La Geopolitique de Lacoste a ainsi la qualite eminente de pouvoir etre mise entre toutes les mains. Ce pourrait etre un manuel, dirait-on avec un rien de mepris. Oui, mais avec ses cartes tres claires et nombreuses, ses titres et sous-titres, ses tableaux, ses encarts, un manuel de bonne ecole et de belle edition, destine au plus grand nombre, tres lisible, posant sur l’extreme complexite du monde contemporain un regard clair et rendant ainsi au citoyen un rien de lucidite et peut-etre meme d’optimisme dans l’eblouissante obscurite qui semble peser actuellement sur l’univers des hommes…

La premiere partie du livre merite une attention particuliere. Qu’est-ce que la geopolitique ? Pourquoi l’epanouissement d’une geopolitique allemande au XIXe siecle, si ce n’est par l’affirmation d’un nationalisme, et son effacement honteux apres la seconde guerre mondiale lorsqu’il fut intellectuellement et moralement devoye par l’horreur du nazisme ? Et pourquoi cette nouvelle geopolitique apparue dans les annees 1970, specialement en France, en fin de guerre froide, dans le renouvellement des idees d’apres 68, et a l’issue des guerres de decolonisation les plus douloureuses (Vietnam, Algerie) ?…

  • Les courts extraits de livres : 27/09/2006

Geopolitique et Histoire

Le raisonnement historien et la methode d’analyse geopolitique sont en verite indissociables. Autrement dit, on ne peut mettre celle-ci en oeuvre sans se referer a l’Histoire. En effet, tout ce que l’on peut representer sur chacun des plans d’un diatope – traces de frontieres, localisation d’un peuple ou d’une langue de repartition du peuplement, etc. -, resulte de rapports de force plus ou moins anciens qui se sont deroules sur des temps longs ou, plus recemment, sur des temps courts.
L’important est d’expliquer les conflits actuels, en associant les cartes qui les representent a l’analyse des consequences presentes d’evenements qui se sont produits il y a plus ou moins longtemps – quelques mois, quelques annees ou plusieurs siecles. Il n’est pas possible de comprendre, meme a grands traits, une situation geopolitique sans savoir comment on en est arrive la, c’est-a-dire sans etre informe grosso modo des rivalites de pouvoirs qui se sont historiquement succede sur les territoires en question, car, de nos jours, certaines forces politiques ravivent la memoire de vieux conflits que l’on croyait oublies. A fortiori, on doit disposer d’informations historiques encore plus precises pour avoir un point de vue lucide sur des conflits auxquels on accorde une grande importance et a propos desquels les controverses sont complexes. Il faut etre conscient que la manipulation des souvenirs historiques est classique, surtout s’ils sont des arguments geopolitiques pour un camp ou un autre. Aussi faut-il s’efforcer de confronter les versions contradictoires de l’Histoire que diffusent les protagonistes de la plupart des conflits. Les propagandes utilisent, chacune a leur profit, telle ou telle
periode de l’Histoire et en passent d’autres sous silence.