Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Guerir, c’est magique : l’irrationnel dans la cure therapeutique

Couverture du livre Guerir, c'est magique : l'irrationnel dans la cure therapeutique

Auteur : Bernard-Elie Torgemen

Date de saisie : 08/03/2007

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : M. Sell editeurs, Paris, France

Collection : Essais

Prix : 20.00 / 131.19 F

ISBN : 978-2-35004-028-8

GENCOD : 9782350040288

Sorti le : 08/03/2007

Acheter Guerir, c’est magique : l’irrationnel dans la cure therapeutique chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le journal sonore des livres : Lu par Xavier Brossard – 09/05/2007

Telecharger le MP3

Xavier Brossard – 09/05/2007

  • Les presentations des editeurs : 20/03/2007

Le livre s’ouvre sur une experience fondatrice, presque initiatique. A l’age de vingt ans, Bernard-Elie Torgemen part pour l’Angleterre avec un groupe d’enfants myopathes. Ce voyage, avant tout interieur, est le point de depart d’une metamorphose. La dimension magique qu’il avait si longtemps rejetee surgit de nouveau dans sa vie. Sa pratique psychanalytique s’en trouvera marquee a jamais. Le magique ? Il court-circuite notre logique rationnelle et fait emerger une pensee nouvelle face aux drames, a l’indicible et a la secheresse du monde. Ce nouvel eclairage facilite et intensifie la circulation des emotions. Il entrouvre la porte a des sens oublies et redonne sa juste place a une part animale de notre etre : l’instinct. Cette ouverture a l’autre sans a priori permet de laisser l’inattendu survenir, de rendre possible une autre parole. Et de prendre conscience de la puissance des liens transgenerationnels de maniere a enfin se liberer du poids de nos fantomes…
Bernard-Elie Torgemen est psychanalyste. Psychologue clinicien, psychomotricien, il a ete enseignant avant de devenir directeur d’hopitaux pour enfants. Il a cree des groupes de parole d’hommes. Il est egalement artiste-peintre.

  • Les courts extraits de livres : 20/03/2007

Autour des 20 ans

Les valides qui ont pu aller au bout de ce chemin, se sont revus de loin en loin. Chacun, de temps en temps, racontait son camp et ce qu’il lui avait apporte. Certains sont devenus medecins, d’autres assistants sociaux, une est devenue psychologue. Antoine s’est marie avec une monitrice et, aux dernieres nouvelles, est devenu directeur d’un centre de reeducation pour grands handicapes de la route. Ils se sont tous diriges vers le soin, ils ont tous transmis tout au long de leur vie, quelque chose recu de ces jeunes. Ils s’etaient laisses transformer.
Pour les deux autres, ceux qui ont lache en cours de route, je n’ai jamais su ce qu’ils etaient devenus. Quelque chose de leur (r)evolution s’est arrete quand ils ont refuse le changement. Peut-etre l’ont-ils fait ailleurs. C’etait trop violent, trop dur. Je pense aussi que nous n’avons pas su les epargner.
Claude fut mon vrai premier accompagnement. Accompagner, c’est amener une personne encore vivante a la porte de la mort et pas simplement a la porte de l’hopital. Je n’ai accompagne que Claude dans ce groupe. Mais j’ai su par la bande et par les familles de certains enfants, qui m’ont telephone apres leur deces, qu’ils sont tous partis pour leur grand voyage avec des images de l’Angleterre et du Maroc.
Ou est le magique dans cette histoire ?
Vous avez peut-etre vu LA magie dans tout ce texte, mais c’est du magique dont je parle. Tout est la, dans LE GENRE DE L’ARTICLE, et ce n’est pas depourvu de sens. Soulevez le voile du magique, ce vocable n’est pas si farouche ni si sulfureux.
La magie est une maniere d’avoir un pouvoir justifie ou injustifiable sur l’autre en evoquant et en invoquant l’irrationnel, la nature, les forces occultes pour influer sur la vie et le destin de l’autre.
Dans l’histoire des 20 ans, quelque chose de fort et d’inexplicable a commence le jour ou l’on m’a confie ce groupe.
Pourquoi me les a-t-on confies a moi ?
Mon periple au Maroc m’a permis de leur amener la poesie et le reve, et de chasser ma peur quand je les ai rencontres. Le magique est une forme de voyage interieur, a faire partager.