Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Guillaume Apollinaire méditerranéen

Auteur : Charles-Armand Klein

” Tu as l’accent du sud “, disait Picasso à Apollinaire. Du sud, Apollinaire l’était. Il a dispersé ses études à Monaco, à Cannes, à Nice. De retour à Nice en 1914, il rencontre Lou et, fasciné, ensemble ils fuguent à Cagnes, Grasse, Vence, Sospel, Menton. Désenchanté, il s’engage artilleur à Nîmes. Le lendemain, elle le rejoint et c’est un emportement sensuel de huit jours entre Lou l’adorée et le canonnier-poète. Puis Marseille, témoin de leur rupture sous conditions. Du départ d’Apollinaire au front. De la naissance d’un amour épistolaire et chimérique pour Madeleine, petite fée d’Oran. Une vie courte. Une oeuvre poétique lumineuse. Et revenant comme une vague, la ferveur lyrique d’Apollinaire envers le sud.
Au fond de ma mélancolie Ce flot méditerranéen Que jamais jamais on n’oublie.