Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Hara Kiri, journal bête et méchant ; les belles images, 1960-1985

Auteur : Collectif

Présenté par Cavanna, Delfeil de Ton, Stéphane Mazurier et Michèle Bernier Le premier numéro du mensuel Hara-Kiri paraît en septembre 1960. Né de la rencontre de François Cavanna, de Georges Bernier, alias le Professeur Choron, et de Fred. Le journal adopte immédiatement une ligne de conduite dont il ne se départira jamais : rire de tout. Autour de Cavanna se constitue rapidement une équipe de francs-tireurs d’élite composée, entre autres, de Reiser, Cabu, Wolinski, Gébé ou de Delfeil de Ton.
Victime d’interdictions de publication pour ses outrances et ses insolences, et en dépit de nombreux procès et saisies, l’aventure Hara Kiri se poursuit durant 25 ans . Ces guérilleros aussi motivés qu’incontrôlables élargiront épisodiquement leur cercle à de nombreux artistes comme Francis Blanche, Romain Bouteille, Renaud ou Coluche. On voit passer au journal les amis de l’époque : Serge Gainsbourg, Zanini, Christian Clavier, Pierre Perret, Thierry le Luron, Alain Souchon, Carlos, tous à leur tour protagoniste des provocants romans photos.
Cofondateur et rédacteur en chef, Cavanna nous livre ici des anecdotes qui émaillèrent la vie du journal : l’histoire des couvertures, le personnage de Bison bourré, l’aventure de Choron, ses amours avec Madame Rozès le juge des procès… Stéphane Mazurier est historien, il reconstitue l’histoire du journal sur vingt-cinq ans et les époques qu’il a traversées. Michèle Bernier est comédienne et fille du professeur Choron.
Elle évoque ses souvenirs.