Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Histoire du mechant loup : 3.000 attaques sur l’homme en France (XVe-XXe siecle)

Auteur : Jean-Marc Moriceau

Date de saisie : 25/01/2008

Genre : Histoire

Editeur : Fayard, Paris, France

Collection : Histoire

Prix : 30.00 / 196.79 F

ISBN : 978-2-213-62880-6

GENCOD : 9782213628806

Sorti le : 06/06/2007

  • La voix des auteurs : Jean-Marc Moriceau – 20/10/2007

Telecharger le MP3

Jean-Marc Moriceau – 19/10/2007

  • Les courtes lectures : Lu par Jean-Marc Moriceau – 19/10/2007

Telecharger le MP3

Jean-Marc Moriceau – 19/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 20/10/2007

Le changement de conception de la place de l’homme dans l’univers et le souci revendique de defendre la biodiversite ont revalorise l’image du loup. Avec son retour dans les Alpes, le renversement de perspective cree un fosse au sein de l’opinion publique et accroit les tensions entre les acteurs des espaces pastoraux et les gestionnaires de l’environnement. Dans ce debat souvent passionne, les attaques de loups qui, des siecles durant, l’ont classe parmi les predateurs les plus nuisibles pour l’homme sont remises en cause. Comme l’agression connotee la plus negativement, celle du loup considere comme mangeur d’hommes.
Pour circonscrire les enjeux d’une question si sensible, il importait d’y voir plus clair. De quels temoignages dispose-t-on et quelle en est la validite ? Comment distinguer les attaques d’animaux anthropophages des cas de rage ? Pour quelle evolution chronologique et quelle repartition geographique ? Comment identifier les agresseurs et quelle en fut leur perception culturelle ? Quelles techniques de predation etaient-elles mises en oeuvre ? Quel fut l’impact demographique et sociologique des attaques ? Quel risque effectif le loup fit-il peser sur l’homme ? Pour repondre a ces questions, l’ouvrage a mobilise les temoignages et les travaux publies sur plus de cinq siecles d’observation – de la guerre de Cent Ans a celle de 1914 – et rassemble un corpus statistique de plus de 3000 actes de deces, de 1580 a 1830.
Aucune synthese historique n’avait engage jusqu’ici une enquete aussi large sur l’ensemble du territoire francais. Le travail est loin d’etre termine : l’ouvrage convie a elargir la recherche et a envisager les autres aspects du rapport entre le loup et l’homme. Car finalement, au-dela de l’explication donnee a un fait qui ne va plus de soi, l’etude realisee renseigne davantage sur l’organisation spatiale des activites humaines que sur l’evolution biologique de l’animal. Le loup est un revelateur des choix de societe.

Ancien eleve de l’Ecole normale superieure, Jean-Marc Moriceau est professeur d’histoire moderne a l’universite de Caen et president de l’Association d’histoire des societes rurales. Il est l’auteur des Fermiers de l’Ile-de-France, XVe-XVIIIe siecle (Fayard, 1994), d’un Guide sur la terre et les paysans, XVIIe-XVIIIe siecles (Caen, 2000), de Terres mouvantes. Les campagnes francaises du feodalisme a la mondialisation, XIIe-XIXe siecle (Fayard, 2002) et d’une Histoire et geographie de l’elevage francais du Moyen Age a la Revolution (Fayard, 2005). Directeur de la revue Histoire et Societes rurales, il anime, avec le geographe Philippe Madeline, le seminaire du Pole Rural de la Maison de la recherche en sciences humaines de l’universite de Caen.

  • La revue de presse Albert Algoud – Le Point du 12 juillet 2007

Jadis le loup etait honni. En quelques decennies qui ont vu d’abord l’extinction de l’espece puis son retour dans les Alpes, la simple evocation de l’eventuelle agressivite du loup envers l’homme est devenue suspecte, au nom de la biodiversite. Mais voici que le debat d’actualite sur le retour du predateur dans notre environnement dispose d’une contribution majeure de Jean-Marc Moriceau. Consignes et analyses, des temoignages, innombrables, dissipent les doutes sur l’effroi seme, du Moyen Age jusqu’en1914, par des loups anthropophages ou bien enrages. Les victimes se comptent par milliers !