Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Intermittents et precaires

Auteur : Antonella Corsani | Maurizio Lazzarato

Date de saisie : 11/07/2008

Genre : Economie

Editeur : Amsterdam, Paris, France

Prix : 18.00 / 118.07 F

ISBN : 978-2-35480-021-5

GENCOD : 9782354800215

Sorti le : 23/05/2008

  • Les presentations des editeurs : 12/07/2008

Depuis 1992, les Coordinations des intermittents du spectacle se sont construites autour d’un constat et d’une revendication : la discontinuite de l’emploi qui caracterise le secteur du spectacle concerne un nombre grandissant de travailleurs et pas uniquement les artistes et les techniciens du cinema, du theatre, de la television, du cirque, de la danse, etc. Pour combattre la precarisation et la pauperisation de couches de plus en plus importantes de la population, le regime de l’intermittence doit etre elargi a tous les travailleurs soumis a la flexibilite de l’emploi.
C’est avec le mouvement social qui a marque la scene politique de juin 2003 a avril 2007 que, pour la premiere fois, le mot precaire fait son entree dans l’espace public. Les intermittents en lutte assument, jusque dans le nom qu’ils se donnent, le fait d’etre a la fois intermittents et precaires. La Coordination des Intermittents et Precaires a ainsi porte a un niveau superieur le conflit en le deplacant sur un terrain politique. En demontrant que le travail deborde l’emploi, que le temps de chomage est aussi un temps d’activite, que ces activites restent invisibles a l’entreprise et aux institutions, les intermittents se battent pour des nouveaux droits sociaux, pour la continuite des droits et du revenu en situation de discontinuite de l’emploi, plutot que pour l’emploi a plein temps.
Ce livre retrace la genese, les developpements et les resultats d’une recherche qui a ete le fruit d’une cooperation et d’une coproduction entre savants et profanes, entre des chercheurs universitaires et les militants des collectifs et des coordinations.

Antonella Corsani est maitre de conferences en economie a l’universite de Paris 1, Pantheon-Sorbonne, et fait partie de l’equipe de recherche MATISSE du Centre d’Economie de la Sorbonne (CES UMR 8174). Ses recherches portent sur le capitalisme cognitif, le revenu garanti et travail et precarite. Elle est membre fondateur de la revue Multitudes.
Sociologue independant et philosophe, Maurizio Lazzarato vit et travaille a Paris ou il poursuit des recherches sur le travail immateriel, l’eclatement du salariat, l’ontologie du travail et les mouvements post-socialistes. Il a notamment ecrit Puissances de l’invention. La psychologie economique de Gabriel Tarde contre l’economie politique (2002).

  • La revue de presse Clarisse Fabre – Le Monde du 10 juillet 2008

On ne lira dans cet ouvrage ni slogan ni formule de calcul pour l’assurance-chomage des artistes et des techniciens du spectacle. Il ne s’agit pas non plus d’un “retour sur” la lutte menee depuis la reforme de juin 2003, entre manifestations et annulations de festivals. Intermittents et precaires rend compte d’une enquete menee sur les conditions de travail de tous ces professionnels du spectacle qui alternent periodes d’emploi et de chomage, au fil des projets qu’ils menent pour le compte de leurs (multiples) employeurs…
Loin des auteurs l’idee que l’intermittence serait a bannir. Au contraire. N’en deplaise aux syndicats, disent-ils, l’emploi stable a vie n’est pas “souhaite et souhaitable par tous”. “L’intermittence, sous certaines conditions, est bien cette possibilite pour tout un chacun de garder la maitrise du temps, de ses intensites (…). Une liberte de mener des projets hors des normes de l’industrie culturelle et du spectacle et, enfin, last but not least, une arme fondamentale dans la negociation des salaires et des conditions de travail”, soulignent Antonella Corsani et Maurizio Lazzarato dans le dernier chapitre. Observant que d’autres professions intellectuelles partagent avec les intermittents des pratiques communes, ils appellent a une reflexion sur “un nouveau statut du travail et sur de nouveaux droits sociaux”. Stimulant et revigorant.