Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Iqbal, l’enfant esclave (AVEC LA COLLABORATION DE SYLVIE COMA)

Auteur : Sylvie Coma,Richard Werly

Il s’appelait iqbal masih. depuis son assassinat, le jour de pâques 1995, le nom de ce gamin pakistanais est devenu le symbole de la tragédie vécue par tous les enfants esclaves, vendus dès leur plus jeune âge à des exploiteurs sans vergogne. relayée en europe et aux etats-unis par le front de libération du travail forcé _ qui lui avait permis de quitter l’atelier de tissage où il était employé de douze à quinze heures par jour pour fabriquer des tapis vendus ensuite à paris, genève, londres ou stockholm _ l’histoire d’iqbal est en effet édifiante.

Edifiantes ses souffrances, attestées par son physique chétif dû à de longues années de malnutrition; sa volonté, reflétée par son départ de l’atelier à ses risques et périls; sont intelligence, relatée par tous ceux qui le rencontrèrent. edifiant son combat qui l’amena à prendre très tôt la parole en public au pakistan et à l’étranger, et son charisme devenu international lorsqu’il remporta, en décembre 1994, à boston, le prix reebok de la ” jeunesse en action “.

Mais édifiants aussi… l’exploitation médiatique, les contrevérités, les mensonges, les risques pris pour faire de lui un héros. parti enquêter au pakistan, dans cette région de lahore où la servitude des plus pauvres découle directement du pouvoir féodal des puissants, richard werly en a ramené le récit passionnant de la vraie vie d’iqbal masih, l’enfant esclave devenu malgré lui l’otage d’une cause généreuse, d’implacables règlements de compte et d’âpres luttes de pouvoir. un enfant dont la mort, survenue dans des circonstances troubles, aura servi les intérêts les plus contradictoires. au mépris, bien souvent, de la ” trop ” simple vérité.

Richard werly, 29 ans, est chef du service société à l’hebdomadaire la vie. correspondant en asie pour le compte de différentes publications de 1989 à 1994, il connaît bien cette région du monde. iqbal, l’enfant esclave est son deuxième ouvrage.