Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Istenqs ; ici se termine enfin notre quete spirituelle

Couverture du livre Istenqs ; ici se termine enfin notre quete spirituelle

Auteur : Thierry Vissac

Date de saisie : 24/03/2010

Genre : Religion, Spiritualite

Editeur : la Parole vivante, Castelnau-Montratier, France

Prix : 13.72 €

ISBN : 9782951474659

GENCOD : 9782951474659

Sorti le : 10/12/2003

  • Les presentations des editeurs : 26/11/2009

L’ego a construit et solidifie la demarche spirituelle afin de ne pas lacher prise. Il y a un passage vers l’eveil qui ne demande pas de temps ni de distance a parcourir, pas de pratique reguliere ni de comprehension mentale.

  • Les presentations des editeurs : 16/08/2006

Sur ISTENQS, nous parlons de la necessite d’un nouveau regard pour ceux qui ont longtemps cherche. Nous voyons comment l’ego s’est empare de la spiritualite pour en faire un dogme personnel, comment le mental est a son service pour nous raconter une histoire qui n’interesse pas notre coeur, comment le monde spirituel a pu devenir un des reperes de la peur. Ceci etant vu, il y a une etape a franchir : celle de l’acceptation de l’Humain en soi. L’ego a construit un ideal de perfection, tisse de nos experiences passees. Il se compare constamment (sans que nous en soyons tout a fait conscient) a cet ideal (Il peut s’agir d’une personnalite spirituelle charismatique pour les timides ou d’un exemple de serenite pour les nerveux !). Cet ideal est la manigance fondamentale de l’ego. Cette comparaison est meurtriere. La seule perfection est ce qui est, en soi comme hors de soi. La perfection n’a pas de forme statique, standard. La perfection est le regard qui prend tout.

  • Les courts extraits de livres : 16/08/2006

Le cri muet

Celui qui vient chercher de l’aide presente rarement sa demande ainsi. Une parade tres commune consiste.a repondre systematiquement que tout va bien a la question : Comment allez-vous ? Il faut parfois un temps interminable avant d’entendre de la bouche d’un visiteur l’appel qu’il porte pourtant sur le visage ou dans le regard. La force de protection peut meme le conduire a nier tout besoin d’aide au point d’en rendre sa visite apparemment incongrue.

J’ai pourtant entendu ce cri muet chaque fois, qu’il s’exprime a mots couverts ou par les gestes et les attitudes de repli de mes interlocuteurs. Il s’agit d’un cri de souffrance etouffe qui resurgit dans un moment de simplicite, alors que nous sommes ramenes a l’essentiel de ce qui nous anime.

Ce cri muet peut parler, il peut parler de lui. Nous avons souvent ete amenes a poser la question : Que dit ce cri ? ou Que dit cette peur ?

Les reponses peuvent paraitre variees. Elles ne disent en fait qu’une chose. Un besoin d’amour incommensurable et insatisfait se tient la, au coeur de l’etre en attente. La peur de ne pas recevoir l’amour qu’on attend se decline sous de multiples formes : peur du jugement, qui revient souvent dans de telles conversations, peur d’etre mis a nu – et rejete quand l’autre aura vu ce qu’il y a a voir -, peur de ne pas etre compris, sont quelques-unes des facons de dire cette peur primale que resume le cri.