Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Jack london par charmian london

Auteur : Collectif/Colle

« Un homme aussi extraordianaire que Jack London ne pouvait être honoré que par une biographie impartiale ; la mienne le sera donc ; autrement, elle serait indigne. » C’est ainsi que débute la biographie que Charmian Kittredge London consacra à son mari. Un texte publié en 1921, soit six ans après la mort de Jack London. Veuve de l’écrivain, dépositaire de sa mémoire, elle veille sur l’oeuvre, prend la plume et raconte. Elle retrace avec la fidélité d’une femme amoureuse la vie de celui que l’on surnommait « le mangeur de vent ». Parfois aveuglée par l’admiration, parfois tendre et drôle ou grave, c’est une visoin très intime de la vie de l’écrivain. Son histoire est un roman digne de ceux qu’il a écrits. Les illustrations de Baudoin « embarquent » le lecteur dans un tourbillon voyageur ; avec les chercheurs d’or au Klondyke , avec les bourlingueurs des mers du Sud, dans des rêves de grands espaces où galopent les loups… Touchantes dans leur compositions discrètes et chargées de non-dits, les photos d’Espérance Racioppi nous touchent car elles dévoilent la richesse des « petites vies » que nous portons tous au fond de nous. Fils de Kipling, cousin de Mark Twain, père d’Hemingway, ancêtre de
Kerouac et de Jim Harrison, London méritait bien que l’on reparle de lui !