Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Jacques d’Adelswärd-Fersen ; l’insoumis de Capri

Auteur : Viveka Adelsward, Jacques Perot

Certains en ont fait un oisif, un décadent, un opiomane, un « Éros aptère » comme l’écrivit Jean Cocteau. Jacques d’Adelswärd-Fersen fut, sans doute, un peu tout cela, mais sa vie est avant tout celle d’un homme de lettres, dont les oeuvres méritent d’être relues. On oublie qu’il sut rassembler dans sa revue Akademos des plumes célèbres comme Colette, Maxime Gorki, Georges Eekhoud, Anatole France, Émile Verhaeren, qu’il croisa la route de Trotski, de Filippo Tommaso Marinetti… Dans cet ouvrage, les auteurs ont voulu rappeler la place singulière qu’il tint dans l’effervescence du Paris et du Capri de la Belle Époque, à travers des photographies, lettres et archives familiales inédites.