Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

James Bond, l’homme qui sauva l’Angleterre

Auteur : Simon Winder

Traducteur : Marie-France de Palomera

Date de saisie : 05/06/2008

Genre : Litterature Etudes et theories

Editeur : Demopolis, Paris

Prix : 22.00 / 144.31 F

ISBN : 978-2-35457-006-4

GENCOD : 9782354570064

Sorti le : 14/05/2008

  • Les presentations des editeurs : 06/06/2008

James Bond nait en Jamaique sous la plume de lan Fleming en 1952, annee de l’accession au trone de la reine Elisabeth. La guerre a mis a mal l’Angleterre. Son empire colonial se delite. Dans un monde bipolaire ou ils ne menent plus la danse, les Britanniques ont le moral en berne.
C’est alors qu’un sauveur apparait : le celebre espion des services secrets de Sa Majeste. Pour ses aficionados, de plus en plus nombreux a chaque parution de roman et sortie de film, il incarne les fantasmes de la puissance perdue.
Avec un humour tout britannique, ce livre iconoclaste met en parallele l’effondrement de l’empire et l’ascension fulgurante de 007. Apres l’avoir lu, vous ne verrez plus jamais James Bond comme avant.

SIMON WINDER est ne a Londres en 1963, plus tot que prevu en raison du choc qu’eprouva sa mere en voyant Bons Baisers de Russie a l’ecran… Diplome d’histoire de l’universite d’Oxford, il est editeur chez Penguin ou il a publie l’integralite des James Bond.

  • La revue de presse Natalie Levisalles – Liberation du 5 juin 2008

Simon Winder est l’auteur d’un des livres les plus justes et les plus droles ecrits depuis longtemps sur l’Angleterre…
Il y a quelque chose d’absolument stimulant dans la maniere dont Winder nous montre comment James Bond realise les reves de toute une nation. A chaque ligne, l’intelligence de l’auteur fait appel (et confiance) a celle du lecteur, a son humour aussi. Ses explications et ses evocations mettent en mots de maniere lumineuse les impressions insaisissables, mais persistantes, qu’on avait eues en lisant des romans ou en regardant ces films ou des personnages se lancent dans le smog londonien vetus de chandails qui grattent apres avoir bu du the dans des theieres de faience marron.