Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Je partirai pour les terres lointaines

Auteur : Paul Couturiau

Le 23 novembre 1923, Philippe, fils de Léon Daudet, fondateur de L’Action française, journal royaliste, antisémite et antimaçonnique, fugue. L’adolescent est coutumier du fait. Cette fois-ci, pourtant, il part avec l’intention de s’embarquer pour le Canada et la grande aventure. Devant l’impossibilité de mener à bien son projet, il regagne Paris où il va, sous un nom d’emprunt, frapper à la porte du Libertaire, journal anarchiste. Il annonce aux rédacteurs vouloir tuer le président de la République, Millerand ou son prédécesseur, Poincaré ou encore… Léon Daudet !

Quatre jours plus tard, il est retrouvé sur le siège arrière d’un taxi, une balle dans la tête.

Suicide ? Meurtre à caractère politique ? La question reste ouverte.