Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Jeanne d’Arcadie ou la secrète couronne

Auteur : Jack Minier

“JEANNE d’ARCADIE ou la secrète couronne”, de l’auteur orleanais Jack Minier, est un roman façon « Da Vinci Code » qui se penche sur les mystères de la Pucelle d’Orléans.
Quel curieux, ou quel historien digne de ce nom, ne s’est jamais interrogé sur les aspects ambigus du procès de Jeanne d’Arc ?.. Sur l’embarras de l’Église lorsqu’on évoque la possibilité qu’elle n’ait pas été la petite bergère que l’on a dit (ce que de nombreux historiens reconnaissent aujourd’hui), ou même qu’elle n’ait pas été brûlée sur le bûcher de Rouen…
Batardisants ou survivistes, les auteurs sont légion à s’être déjà penchés sur ces versions déviant de la légende officielle, sans cependant rien expliquer de plus quant à la raison principale de l’irruption de cette jeune fille sur la scène de l’Histoire.
Mais il y a bien d’autres mystères qui entourent ce soi-disant « saint » personnage, des questions dont la résolution apporte de véritables explications et dessinent de Jeanne le profil d’un personnage complètement inattendu, à la fois plus humain et paradoxalement plus extraordinaire encore qu’un vulgaire « saint » de calendrier.
Et en premier lieu les raisons de son émergence.
Pourquoi une « pucelle » ?… Pourquoi « Orléans » ?… Pourquoi en devait-elle lever le siège « avant carême » ?… Quelle mystérieuse cérémonie eut lieu ce 21 Juin 1429 en l’Abbaye de Saint-Benoît sur Loire ?… Qui étaient donc en vérité ces fameux « Armagnacs », et surtout pourquoi s’étaient-ils rangés aux côtés du dauphin Charles contre les anglo-bourguignons ?… Pour quelles raisons, l’Église, qui avait officiellement condamnée la Pucelle en 1431, est-elle revenue sur ses positions vingt-cinq ans après, allant jusqu’à en faire une « sainte » cinq siècles plus tard ?…
L’étrange meurtre d’un inconnu sur les bords de Loire à l’approche des traditionnelles « Fêtes de Jeanne d’Arc », simultanément à une improbable « Directive Européenne » sur la Laïcité, déclenchent une cascade d’interrogations chez un certain nombre de personnes : la police d’abord, et les politiciens locaux, mais aussi les membres d’un très ancien Ordre de Chevalerie oublié des manuels scolaires durant des siècles.
Leur enquête parallèle, à laquelle se joindra un journaliste américain et un vieil orléanais amateur de symboles, leur fera découvrir sous la légende dorée de « Sainte-Jeanne d’Arc » un extraordinaire secret caché. Un secret qui, jusqu’à nos jours, fut toujours conservé par quelques rares personnages de très haut niveau social, et qui n’a jamais cessé de faire trembler le Vatican…