Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Journal d’Hirondelle

Couverture du livre Journal d'Hirondelle

Auteur : Amelie Nothomb

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Prix : 14.50 / 95.11 F

ISBN : 978-2-226-17335-5

GENCOD : 9782226173355

Acheter Journal d’Hirondelle chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 26/10/2006

C’est une histoire d’amour dont les episodes ont ete melanges par un fou.

  • Les courts extraits de livres : 26/10/2006

Tout a debute il y a huit mois. Je venais de vivre un chagrin d’amour si bete qu’il vaut mieux ne pas en parler. A ma souffrance s’ajoutait la honte de ma souffrance. Pour m’interdire une telle douleur, je m’arrachai le coeur. L’operation fut facile mais peu efficace. Le siege de la peine restait, qui logeait partout, sous et sur ma peau, dans mes yeux, mes oreilles. Mes sens etaient mes ennemis qui ne cessaient de me rappeler cette stupide histoire.
Je decidai alors de tuer mes sensations. Il me suffit de trouver le commutateur interieur et de basculer dans le monde du ni-chaud-ni-froid. Ce fut un suicide sensoriel, le commencement d’une nouvelle existence.
Des lors, je n’eus plus mal. Je n’eus plus rien. La chape de plomb qui bloquait ma respiration disparut. Le reste aussi, f’habitais une sorte de neant.
Passe le soulagement, je me mis a m’ennuyer ferme. Je songeai a rebasculer le commutateur interieur et m’apercus que ce n’etait pas possible. Je m’en inquietai.
Les musiques qui m’emouvaient auparavant ne provoquaient plus rien en moi, meme les sensations de base, comme manger, boire, prendre un bain, me laissaient de marbre. J’etais chatre de partout La disparition des sentiments ne me pesa pas. La voix de ma mere, au telephone, n’etait plus qu’un embetement evoquant une fuite d’eau. Je cessai de m’inquieter pour elle. C’etait plutot bien.
Pour le reste, ca ne m’allait pas. La vie etait devenue la mort.