Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Journal d’un botaniste jardinier (1775-1792) ; un Ecossais en France à la fin de l’Ancien Régime (introduction de Janine Barrier et Monique Mosser)

Auteur : Thomas Blaikie

En 1775, Thomas Blaikie, botaniste et jardinier écossais, franchit la Manche pour aller étudier la flore des Alpes, découvrant la France et ses moeurs, qu’il juge parfois étranges. Sociable et enthousiaste – il a 25 ans -, il multiplie les rencontres, et dès l’année suivante se fait engager comme jardinier chez le comte d’Artois, frère de Louis XVI. Bientôt il rencontre l’architecte du prince, François-Joseph Bélanger, qui l’associe aux travaux du domaine de Maisons, puis à ceux de Bagatelle.
Ce Journal permet de suivre la progression de l’aménagement des jardins, mais aussi de partager l’atmosphère de la Cour. Devenu la coqueluche de l’aristocratie et de riches propriétaires, amateurs de « nouveaux jardins anglais à la mode », Blaikie aménage notamment les domaines du duc de Chartres, Monceau, Le Raincy ou encore Saint-Leu. Il quittera la France en 1792, laissant un témoignage émouvant sur les premières années de la Révolution.
À la fois récit d’aventure et chronique mondaine, le Journal de Blaikie – très célèbre en Grande-Bretagne -, est avant tout un précieux document sur la création en France des premiers jardins pittoresques.