Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Jusqu’à l’inconnue

Auteur : Romain Bévierre

« Dans deux heures j’ai rendez-vous avec une parfaite inconnue. » Ainsi commence le roman de Romain Bévierre. Et commence la déambulation qui, à travers Paris, de lieu en lieu, conduira peut-être le héros-narrateur « jusqu’à l’inconnue ». Rien n’est moins sûr : cette inconnue, son regard l’a distinguée au milieu de la foule, lors d’un précédent séjour dans la capitale française. Ils ont échangé quelques mots, il lui a donné rendez-vous, elle a accepté. Pas de prénom, pas d’adresse ni de numéro de téléphone. Juste une heure et un lieu. Muni de ces brèves indications, le lecteur ouvre le livre sur le Chapitre XII. La « promenade » s’achèvera par le chapitre I. Tentative de « rembobiner le film », alors même que, comme le rappelle Romain Bévierre, on ne rembobine pas le film de l’existence ? Douze chapitres, douze stations dont chacune est l’occasion d’un récit. Douze mini-romans, tous différents, mettant en scène des situations, des paysages, des personnages, des styles différents. Des rencontres furtives, heureuses et douloureuses, réelles ou rêvées… La vie, quoi ! Genevois, Romain Bévierre est professeur d’art dramatique. Âgé d’une petite trentaine d’années, il a déjà publié trois ouvrages, «Au-delà des forêts», «Trouver l’essence», et «Récits cousus main» (aux éditions du Panthéon), entre théâtre et prose poétique, tous remarqués par les libraires et la critique.