Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Kabir, fils de ram et d’allah

Auteur : Collectif

Pour Kabir (XVe siècle) la seule source de connaissance est l’expérience de l’Unité.
Il en témoigne dans ses poèmes mystiques qui sont d’une telle beauté et si universellement vrais qu’hindous et musulmans se trouvent réconciliés dans leur révération commune pour lui.