Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La Belle Etoile. Suivi de Le tilleul de Stalingrad

Auteur : Xavier Deutsch

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Castor astral, Begles, France

Collection : Millesimes

Prix : 7.00 / 45.92 F

ISBN : 978-2-85920-659-8

GENCOD : 9782859206598

Acheter La Belle Etoile. Suivi de Le tilleul de Stalingrad chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 04/07/2006

Dans une atmosphere de fin du monde, le cargo La Belle Etoile est le dernier a quitter le port de Lushun. A son bord, quelques officiers, des hommes d’equipage et leur etrange cargaison: un vieux paysan et son troupeau de quarante juments. Les hommes de La Belle Etoile ignorent tout de leur incroyable mission…

Ce roman est accompagne des dix nouvelles du Tilleul de Stalingrad, un recueil salue comme un chef-d’oeuvre du genre.

Xavier DEUTSCH est ne en 1965 a Leuven. Depuis 1989, il a publie une vingtaine d’ouvrages qui ont seduit un large public d’adolescents et touche le public adulte. Il a obtenu le prix des auditeurs de la RTBF pour Victoria Baller (Le Cri) et le prix Rossel pour La Belle Etoile (Le Castor Astral).

  • Les courts extraits de livres : 04/07/2006

Chaque soir depuis vingt ans, du Lady Moon au Copacabana, Roger Lecoq pose sa valise et sa grande carcasse de transformiste triste dans un music-hall de village ou, pour quarante minutes et quatre-vingts dollars, il donne son numero de poule. Epilations, faux cils, faux seins, jarretelles rouges et melodies de tango. Pauvre Lecoq Roger dont le reve, a cent lieues des alcools epuises, hommes lents, tangos las, consiste a respirer la montagne et les silos de mais. Un ranch, un cottage, une isba, du moment qu’elle tient de la terre et du ciel et des odeurs de l’eau.

Pauvre Lecoq, homme de ceux qui s’obstinent a rever les reves incongrus. Songe une biere, Lecoq, songe Maurice ou Tina, veuille un soir au fameux Top Cafe dont on connait le nom jusqu’a Potawatomi. Mais une ferme !

Chaque matin depuis vingt ans, dans une ferme du Minnesota, le vieux coq Poupool sonne le reveil au clairon. Bel organe ! Sa basse-cour, mille poules, fantasme sur le vieux coq a se faire griller les hormones. Mais le coq, mais le coq n’en a rien a curer. Vingt ans de metier pour une gloire qui n’excede pas les limites d’une ferme et d’un enclos ! Le vieux Poupool oh ! se morfond et regarde la voie ferree au bout de laquelle, il le sait, une femme le lui a dit, apres la prairie et le pont sur l’Hudson, se dresse Broadway-la-Magnifique. Il reve, Poupool, de voir palir Ginger Rogers et Barbra Streisand, de chanter un duo avec Lisa Minelli, et de faire peter les flashes du NY Herald, les cameras de CNN. Mais jour apres jour, apres avoir claironne pour toute la campagne, le coq Poupool dechante. Combien vaste s’etend sa neurasthenie.