Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La brèche

Auteur : Rodolphe Guerra

Le collège Gédéon Spilett est le théâtre d’étranges manifestations: il semblerait que, les pires cancres de l’établissement et les héros d’un certain nombre d’ouvrages aient été intervertis ! Existe-t-il un rapport entre ces bizarreries et les manigances des professeurs Canaglia et Mascalzone, dont l’engouement pour les sciences occultes et la science-fiction n’est plus à démontrer ? Ce n’est pas impossible.

Quant au solitaire professeur Lépalme, d’où lui vient cette sensation de malaise qui ne le quitte plus depuis qu’il a mis les pieds dans ce collège pour y effectuer un remplacement ? D’une réalité qui, jour après jour, s’effiloche jusqu’à ouvrir une brèche sur un monde parallèle ?

Mais « la réalité », qu’est-ce que ça veut dire, d’abord, « la réalité » ? Est-ce que ça existe, seulement, la « réalité » ? On peut en douter…

Rodolphe Guerra est né le 20 juin 1971 près de Rouen, en Normandie, où il réside. Une légère carence dans la maîtrise des tables de multiplication ayant contrarié sa vocation, il a fait preuve d’assez de sagesse pour ne point se destiner à une carrière de physicien quantique. Désormais professeur de français, après avoir été cancre, il était donc naturel qu’il conjuguât un jour ces deux activités en un même récit, La Brèche. Récit dans lequel s’ébattent sales gosses et grands gosses, au grand dam des adultes véritables, dûment homologués par la Sécurité Sociale !