Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La brême d’or

Auteur : Jacques Jung

Lundi 22 juillet 1872 : depuis Metz, Guillaume Neveu se rend à Paris pour aller chercher Joséphine, la jeune fille dont il tomba amoureux en 1870. Le couple s’installe à Metz, annexée par les Prussiens depuis la défaite française de 1871. Joséphine restera attachée à la France, supportant mal la présence allemande alors que Guillaume restera bavarois dans son coeur : cette dualité pèsera constamment sur leur couple, questionnant leur patriotisme à chaque événement historique.

Comme leurs enfants ensuite, ils s’attacheront à mener une existence ordinaire, émaillée de joies simples, remparts de bonheur face aux tragédies nées d’un monde d’incompréhensions, de violences et de haines.

Vivre la guerre sur son sol, être incorporé dans des armées qu’on n’a pas choisies, changer de nationalité au gré des victoires et des défaites de la France et de l’Allemagne, subir l’autorité de ces deux pays avec son lot propre d’obligations, d’interdictions et d’humiliations. C’est l’histoire des Neveu et de tous les habitants de cette région pendant plus de sept décennies.