Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La Chine de la psychanalyse : histoire ou mondialisation ?

Couverture du livre La Chine de la psychanalyse : histoire ou mondialisation ?

Auteur : Philippe Porret

Date de saisie : 03/09/2008

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Campagne premiere, Paris, France

Prix : 22.00 / 144.31 F

ISBN : 978-2-915789-40-9

GENCOD : 9782915789409

Sorti le : 03/09/2008

  • Les presentations des editeurs : 30/08/2008

Existe-t-il une specificite de l’inconscient chinois ? La pensee chinoise est-elle soluble dans la pensee freudienne, dans l’ouverture qu’en propose Lacan ? Quel est le role de l’ecrit et de la parole dans l’acte analytique ? L’insertion de la psychanalyse en Chine met-elle en question la possibilite meme de sa transmission ?
Avec beaucoup de precision, Philippe Porret retrace le cheminement mouvemente de l’introduction de la psychanalyse dans l’empire du Milieu, tout en decrivant la Chine revee des psychanalystes europeens. Les differents courants psychanalytiques qui s’y expriment aujourd’hui, heritages des liens de la Chine avec les anciennes puissances coloniales, manifestent les enjeux d’une mondialisation en cours et d’une liberte nouvelle.

Philippe Porret, psychanalyste et ecrivain, membre associe de la Societe de psychanalyse freudienne, a publie : Attendre et voir : l’echographie obstetricale, Ramsay, 1986 ; Le Ciel est rouge (roman), editions Brault de Bournonville, 1997 ; Vagues et cypres (poemes), editions Daniele D., 2004 ; Joyce McDougall, une ecoute lumineuse, Campagne-Premiere /, 2005.

  • Les courts extraits de livres : 30/08/2008

Extrait de l’introduction :

Comme tout serait different
si nous n’etions
geographiquement
separes !

Lettre de Freud a Fliess du 8 decembre 1895,
Naissance de la psychanalyse, PUF, 1979.
Citation ainsi disposee par nous…

Un livre sur la Chine… Encore un ? Un ouvrage sur la psychanalyse en Chine, plutot. Elle existerait donc, la-bas ? Elle se developpe, ne cessant d’ailleurs de voir le jour depuis… presque un siecle deja. Un peu plus affirmee aujourd’hui, elle semble trouver un debut d’avenir. S’agira-t-il, dans ces pages, de rendre compte de son incertaine floraison, du fait des rigueurs saisonnieres qu’elle subit au fil des ans ? Pas seulement. D’abord, parce qu’il s’agirait d’un compte rendu, minutieux et fastidieux. Ensuite, parce que la psychanalyse est, en Chine, moins a saisir comme un etat que comme un devenir en cours de realisation, comme le pensait Simone de Beauvoir, et le produit de deux forces differentes, liees l’une a l’autre sans qu’aucune n’ait pris veritablement la mesure de son interrelation. Chacune s’installant sur l’evidence, campe sur ses positions. Pourtant, comme on dit en chinois, rien ne peut se faire sans support, il faut deux mains pour faire entendre un applaudissement. Nous envisagerons donc dans cet ouvrage, La Chine de la psychanalyse, de faire jouer deux perspectives. La Chine de la psychanalyse, ce sera d’abord la psychanalyse telle que la Chine l’envisage, y a recours, la pratique aujourd’hui. Cette Chine de la psychanalyse marque une epoque, celle du communisme liberal ; differente de la Chine de Mao, comme de celle du siecle dernier, elle insere la psychanalyse dans le champ meme de ses tensions culturelles, economiques, sociales, historiques. Cette Chine de la psychanalyse se veut celle de la modernite et de l’inventivite nationale, passe les brisures ou les dechirures du demi-siecle precedent. C’est celle de l’individu dans la nation, non plus celle du peuple. La Chine de la psychanalyse pourrait, a cette aune, ressembler moins a un systeme qu’a une structure…