Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La colere d’Achille

Auteur : Charles Ficat

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Bartillat, Paris, France

Prix : 14.00 €

ISBN : 978-2-84100-384-6

GENCOD : 9782841003846

  • Le journal sonore des livres : Charles Ficat – 21/09/2006

Telecharger le MP3

Charles Ficat – 18/09/2006

  • Les presentations des editeurs : 15/08/2006

Achille, le heros grec, est aux Enfers, longtemps apres la guerre de Troie. De son vivant, il jouait de la cithare et chantait les exploits des heros. Mort, il chante sa propre vie pour tuer son ennui et se rappeler la valeur de l’existence, lui qui preferait mourir jeune dans la gloire plutot que vieillir a petit feu. Tous les grands episodes de cette vie mythique sont racontes en douze chapitres construits sur la forme du monologue. Achille est un demi-dieu, fruit de l’union entre une deesse et un mortel. Eduque par le centaure Chiron qui lui enseigne les arts de la medecine, de la poesie et surtout du combat, Achille incarne la force, avec sa part de courage et sa dimension violente. La frenesie qui l’anime le pousse a s’emporter contre les chefs grecs, causant de grandes souffrances dans son propre camp, a massacrer les Troyens qui se presentent devant lui, a bafouer les lois de la nature en s’accouplant au corps de Penthesilee agonisante.

Achille est une figure contemporaine, qui cristallise une fureur de vivre, une impossibilite a se soumettre a un ordre etabli. Symbole de la jeunesse eternelle qui tombe au combat, il sait aussi se montrer sensible tant a l’egard de son proche cousin Patrode qu’a celui du vieux Priam, roi de Troie. Les mythes sont toujours vivants et la colere d’Achille n’en finit pas de trouver un echo en notre temps.

Charles Ficat est ne a Paris en 1972. Il a publie quatre anthologies sur les fourmis, les jardins, la montagne et les iles. Il est l’auteur de Stations (2002), Clement (2003) et D’acier et d’emeraude (2004), tous trois salues par la presse.

  • Les courts extraits de livres : 15/08/2006

J’ai accompli ma destinee comme une folle marche funebre, ressentant chaque jour davantage les reflets du monde invisible qui m’aveuglaient. La pesanteur n’avait plus d’effet sur moi. Toujours presents en mon esprit, a n’importe quel moment, le depassement, la victoire sur soi-meme, l’extase.

Je devinais trop bien l’issue qui m’emporterait. Mon courage n’avait d’egal que mon angoisse. Pas la peur du vieillissement ni la crainte du jugement des dieux. Non, l’angoisse qui s’agitait en ma chair traversait le tunnel du neant, le triomphe du vide. Ainsi il pouvait ne rien y avoir apres la vie. Je m’inquietais a cette idee. Et que devenait la poesie ? Ou le chant allait-il se perdre ?

Heros sans avenir, prince de toutes les iliades, victime de toutes les guerres, mon nom est Achille.

  • Lamour des livres, avec Bonnelecture.fr : 28/12/2012

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Je me demande plutot quelle place tient encore ma vie parmi tous les livres. Il est bien connu que les livres rendent fou, mais depuis La Rochefoucauld nous savons que celui qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit.