Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La compagnie des Celestins

Auteur : Stefano Benni

Traducteur : Marguerite Pozzoli

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-7427-6161-6

GENCOD : 9782742761616

  • Le choix des libraires : Choix de Fabien Leroy de la librairie DESROY-MAISON DE LA PRESSE a ALBERTVILLE, France – 14/07/2012

Pour les petits lecteurs, la serie TV “foot de rue” s’est inspiree de ce roman. Pour les autres, vous entrez dans un roman absolument genial !

Un style tout a fait desopilant (merci au traducteur), une histoire originale (des gamins d’un pensionnat de pretres decident de s’enfuir pour allez jouer au championnat de foot de rue !)

On rit, on s’emerveille sous la plume de Benni decidement trop peu connue en France (lisez donc ses excellents precedents romans, des merveilles !).

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Une sombre prophetie pese sur la Gladonie, pays riche et corrompu, gouverne tres mediatiquement par l’Egoarque Mussolardi. Trois gamins courageux – la Compagnie des Celestins – parviennent a s’enfuir de l’orphelinat des cruels Zopilotes. Leur but : participer au Championnat mondial de foot de rue, sport ultrasecret et ultrarebelle, le plus noble et le plus indomptable du monde, antithese du foot mercantile, qui doit justement se derouler, cette annee-la, en Gladonie. D’autres equipes, venues du monde entier par les moyens les plus loufoques, les rejoindront, alors que le pouvoir et les medias, incarnes par deux journalistes sans scrupules, les pourchassent. Mais il faut compter avec le Grand Batard, “l’etranger qui hante le seuil entre le jour et la nuit, […] protecteur de tous les orphelins du monde, Bouddha des errants, comete des ruelles”…

Feroce satire de moeurs, utopie poetique, La Compagnie des Celestins, qui a inspire le dessin
anime Foot 2 Rue, est une oeuvre eblouissante, servie par une langue inventive qui fait feu de tout bois et nous emporte dans une veritable Babel de l’imagination.