Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La croisade de l’Albigeois

Auteur : Jean-Charles Cougny

Qu’est-ce qu’un Albigeois qui sent l’ail et le soleil viendrait faire dans une petite ville en bordure du Morvan ?
Verny plus précisément, 1971. Gros bourg tranquille et prospère, sa grosse fabrique de matériel agricole, son maire Emile Chardin qui dirige aussi la dite fabrique, les fermes alentour, les bals, les moeurs qui évoluent depuis 1968, les histoires d’amour, les jalousies, les commérages, les vieilles histoires, les cachotteries, les drames, les divisions politiques, les divergences artistiques : Delon ou Belmondo ? La vie, quoi !
Avec un plus cependant : le « Bar de L’Ovalie » de la Nénette Mauffroy, coeur battant de la ville, et l’équipe de rugby, les vert et rouge. Car le rugby est la grande affaire de Verny, avec le projet diabolique de battre enfin l’équipe des riches vignerons de Tremblay, en Côte-d’Or, et de passer en troisième division nationale. Rien que ça !
Voilà pourquoi Jean-Emile Raffanel, d’Albi, 26 ans, beau garçon, buteur remarqué à Toulouse dans les lignes arrières, est engagé comme soudeur chez Chardin-Agri.
Alors, « Tremblez, gens de Tremblay ! ». Mais « Tremblez aussi, gens de Verny ! ». Car ce Raffanel n’est peut-être pas seulement celui qu’on croit…

Joselyne Bernot-Perdreau.