Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La croix bleue

Auteur : Gilbert Keith Chesterton

Noyé dans la foule d’un Congrès à Londres, un commissaire parisien traque son ennemi juré, criminel brillant et – presque – insaisissable. À force de chercher la moindre trace de sa proie, il finit par suivre une série d’indices qui ne semblent avoir en commun qu’un sens presque élégant du paradoxe ainsi qu’un étrange tandem de prêtres. Deux professionnels du crime, chacun d’un côté de la loi : le premier préparant peut-être l’un de ses plus audacieux vol et le second menant l’enquête la plus déconcertante de sa carrière, et, au milieu, un prêtre gaffeur et maladroit.
Gilbert Keith Chesterton (1874-1936) est une figure majeure de la littérature anglaise, auteur d’une oeuvre prolifique d’essayiste, de polémiste, de biographe, et de romancier. Nul mieux que lui sut marier le paradoxe et l’art du contrepied. Il fut, dès 1901, l’un des premiers théoriciens du roman policier avec un article demeuré célèbre, A Defense of Detective Sories. Il fut en 1928 le premier président du Detective Club, association regroupant des écrivains de romans policiers (dont A. Christie, la baronne Orczy, D. Sayers, J.D. Carr…). Chesterton parlait souvent de lui-même comme d’un chrétien « orthodoxe » ; il se convertit au catholicisme. George Bernard Shaw, son « adversaire et ami », dit de lui dans Time : « C’était un homme d’un génie colossal.