Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La décision de Brandes

Auteur : Eduard Marquez

« Vous choisissez» sont les premiers mots et le leitmotiv de ce roman, insidieusement répétés par Walter Hofer, historique spoliateur de tableaux de maîtres pour Göring pendant la guerre, à Brandes, peintre allemand installé à Paris, qui possède un Cranach que veut le dignitaire nazi.
Hofer, cyniquement, a fait une proposition au peintre : il lui rendra la totalité de ses peintures confisquées en échange du petit Cranach. C’est le parcours de Brandes vers la décision qu’il prendra in fine que raconte ce long monologue qui, à travers les époques et les flux de conscience, évoque sa vie et surtout son métier de peintre, en livrant une passionnante réflexion sur l’art, les couleurs, les formes, en grande partie inspirée par un ouvrage de Georges Braque, dont Brandes est l’évidente transposition. L’intrigue prend d’ailleurs sa source dans une histoire similaire arrivée à Braque pendant la guerre.
La force d’Eduard Marquez est de mettre le lecteur en empathie avec le peintre, homme droit mais peu téméraire, dont la peur du nazi est manifeste. Aura-t-il le courage de ne pas céder au chantage, preuve qu’il n’a pas abandonné l’humanité, même au coeur de l’enfer ?