Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La fille du carillonneur

Auteur : Jean-Jacques Antier

Date de saisie : 31/12/2008

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Presses de la Cite, Paris, France

Collection : Romans Terres de France

Prix : 19.50 / 127.91 F

ISBN : 978-2-258-07569-6

GENCOD : 9782258075696

Sorti le : 22/01/2009

Acheter La fille du carillonneur chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le courrier des auteurs : 08/01/2009

Cher libraire normand, ce livre est pour vous. Sous une forme romanesque, il se deroule a Rouen en 1944 pendant la tragique periode des bombardements. Les scenes se passent dans la cathedrale menacee et dans le donjon de Jeanne d’Arc, siege de la Gestapo. Des flash-back rappellent l’histoire tragique de Rouen et de sa region, de 1939 jusqu’a la liberation.
La trame romanesque, tres autobiographique, met en avant un jeune resistant de 19 ans, pris en charge, apres une poursuite par la Gestapo, par Joana Leclair, 15 ans, la fille du carillonneur, qui le cache dans les combles de la cathedrale et va vivre avec lui une grande histoire d’amour et de Resistance.
Je suis ne a Rouen en 1928, fils de Louis Antier, avocat a la cour et president de l’Aero-club de Normandie. J’ai vecu cette periode tragique qui m’a marque a jamais. Ancien eleve du lycee Corneille et de l’Ecole Bellefond, j’ai fait mes debuts a Paris-Normandie. Je suis depuis 1969 membre de l’Academie de Rouen, et toujours tres attache a cette ville incomparable, et a mes maitres Pierre Corneille et Gustave Flaubert.
Avec toute ma sympathie, car je dois tant aux libraires de Rouen !
Jean-Jacques Antier

  • Les presentations des editeurs : 31/12/2008

Je m’appelle Joana Leclair. Je suis la fille du maitre carillonneur de Notre-Dame de Rouen. Ma vie a bascule le 15 avril 1944. Je me suis trouvee face a un inconnu. Il etait blesse, et son visage refletait la souffrance et la peur. Je l’ai cache dans la cathedrale. Les evenements se sont alors succede et nous ont emportes dans un enchainement dramatique…

La Fille du carillonneur est un grand roman qui evoque la passion d’un ecrivain pour sa ville natale, un temoignage bouleversant sur la Resistance et le recit du quotidien des Rouennais a l’heure de l’Occupation, des bombardements, puis de la Liberation.

Ecrivain inclassable, Jean-Jacques Antier a publie de nombreux ouvrages (voyage maritime, recit de guerre, biographie et romans). Son roman precedent, Tempete sur Armen, aux Presses de la Cite, fut un grand succes.

  • Les courts extraits de livres : 31/12/2008

Notre attaque contre le vieux Donjon a ete couronnee de succes. Louis, dit le Pivert, et Francois, dit le Pingouin, promis a une mort certaine, ont pu prendre la fuite. La Gestapo n’avait pas eu le temps de les torturer, nos amis se sont echappes sans laisser de trace, sinon des inscriptions patriotiques sur les murs gris de leur cellule, tandis que le Furet et moi, surgis comme des diables d’un souterrain du Donjon, les couvrions du tir de nos pistolets. De la sinistre maison de la Gestapo, rue du Donjon, les Allemands, surpris dans leur sommeil, devalaient dans la rue. J’ai eu le temps d’en voir un, abattu a bout portant par une balle en plein front avec mon Browning 7,65. Cela m’a fait un choc, comme si je recevais la balle. C’est la premiere fois que je tue. Je ne voulais pas le tuer, mais il me menacait de son MP 40, une arme autrement redoutable. C’etait lui ou moi. J’ai tire le premier. La vie, c’est cela ; et la mort : un pur hasard ?
Apres un moment de stupeur, les Allemands se sont repris. Ils tiraient dans tous les sens avec leurs mitraillettes, dans l’axe de la rue et sur les facades des maisons. Pour couvrir notre fuite, j’ai alors lance la bombe fumigene que les Anglais nous ont parachutee la semaine derniere dans la foret Verte, avec un poste emetteur. En dix secondes la rue a ete obscurcie par une fumee epaisse et noire. J’ai pu ainsi prendre la fuite a travers les rues de Rouen, ou regne heureusement l’obscurite, imposee par le black-out de la Defense passive. Le Furet s’est echappe aussi, du moins je l’espere, dans une autre direction.